ouS'nscrire
FERMER
CLOSE
 
Premier League : Mancini a triomphé du maître Ferguson
La victoire de Manchester City sur United (1-0), qui pourrait conduire les «Citizens» vers le titre de champion d’Angleterre à moins d’un énième retournement de situation à la fin de cette saison folle, est aussi celle de l’entraîneur Roberto Mancini sur le vieux maître Alex Ferguson.
Lundi soir à l’Etihad Stadium de «City», le parti pris défensif de l’Ecossais, qui n’a aligné au départ que Wayne Rooney en pointe, laissant sur le banc une impressionnante brochette de joueurs offensifs, s’est révélé désastreux. «Nous n’avons jamais mis en danger leur gardien», a reconnu Sir Alex, qui espérait répéter le coup du Chelsea de Roberto Di Matteo à Barcelone. Alors que l’échec de cette tactique, dont il n’est pas coutumier, est devenu patent après le but de la tête marqué par Vincent Kompany quelques secondes avant la pause, le vétéran, âgé de 70 ans, a tardé à en tirer les conséquences.
Son premier renfort offensif, Danny Welbeck, n’est entré qu’à la 58e minute à la place du Sud-Coréen Park, curieusement titularisé, au nom de l’expérience comme Giggs et Scholes, alors qu’il avait peu joué cette saison (16 matches en Premier League). Il a fallu attendre 78 minutes pour voir apparaître Antonio Valencia, l’un des «Red Devils» les plus percutants ces dernières semaines (2 buts et 4 passes décisives en 7 matches), et Young n’est entré qu’à sept minutes de la fin.
Mancini, 47 ans, avait aligné, lui, quatre joueurs offensifs dès le départ, Agüero, Tevez, Nasri et Silva: un choix certes ambitieux

Lire la suite (Source) >>

Actualité au Maroc