ouS'nscrire
FERMER
CLOSE
 
Pas de place pour les faibles, les costauds sont là en demi-finales
Le premier tour avait laissé peu de place aux surprises, avec les Pays-Bas comme seul favori à passer par-dessus bord, et les quarts de finale l'ont confirmé: la loi du plus fort règne dans cet Euro-2012 avec l'Espagne, l'Allemagne, le Portugal et l'Italie comme demi-finalistes haut de gamme.
L'Espagne, championne du monde et d'Europe, est toujours en course pour un troisième titre majeur d'affilée, ce qui serait un exploit unique. Mais l'impression reste mitigée. Après celui encaissé en ouverture contre l'Italie (1-1), les Espagnols n'ont pas concédé le moindre but face à l'Eire (4-0), la Croatie (1-0), et la France (2-0) en quarts de finale.
Mais dans le jeu offensif, la Roja est loin d'être aussi impressionnante que ses devancières et son pouvoir de séduction a considérablement faibli. Implacable et maîtrisée de bout en bout, sa victoire face à des Français sans solution a souvent ennuyé et l'Espagne devra se montrer moins comptable de ses efforts si elle veut battre le Portugal mercredi à Donetsk.
Le Portugal, justement, a impressionné en ne laissant pas l'ombre d'une chance à une République Tchèque dépassée dans tous les domaines. Dans les duels notamment, aériens ou au sol, son adversaire n'a pas existé. Le score est étriqué (1-0) mais la domination des Portugais a été constante et à aucun moment les Tchèques n'ont pu les faire douter.
Plutôt solide en défense, travailleur au milieu de terrain et inspiré par Cristiano Ronaldo en attaque, le Portugal peut viser haut.
Plus qu'en Espagne, c'est en Allemagne

Lire la suite (Source) >>

Actualité au Maroc