ouS'nscrire
FERMER
CLOSE
25 Octobre 2007
Mise à jour le 25 Octobre 2007, 08:47
PDF
Imprimer
Envoyer
 
Le Wydad qui a le moral en beau fixe après son succès devant le Raja, son rival de toujours, abordera sa rencontre face au club omanais Al Ourouba avec sérénité, mais également avec une extrême prudence, puisqu'il ignore tout de son adversaire.
{sidebar id=2}
En effet, le football omanais est une grande inconnue pour les «Rouges» et si notre mémoire ne nous trompe pas c'est la première fois qu'une équipe marocaine est confrontée à une formation omanaise. C'est donc là où résidera toute la difficulté pour les hommes de Pamel Markov, qui devront rester sur leurs gardes et jauger l'adversaire avant d'adopter la tactique adéquate pour le contrer.

L'on sait que lors du tour précédent, les Rouges avaient éliminé Kadima du Koweït, sans vraiment convaincre.
Vainqueurs à l'extérieur lors du match aller, les Casablancais avaient éprouvé les pires difficultés à obtenir leur ticket lors du match retour disputé à Rabat.

En effet, les coéquipiers, de Louissi ont été tenus en échec après qu'ils eurent été menés à la marque et raté un penalty.
Le but de Bidoudane inscrit en fin de rencontre avait sauvé les meubles pour une équipe du Wydad très moyenne. Aujourd'hui à Oman, le Wydad devra faire preuve de hargne et de combativité pour assurer la victoire et envisager le retour avec sérénité.
Soulignons que le Wydad a déplacé sa formation type à Oman.
{sidebar id=2}

Pour sa part, le Raja et malgré son faux-pas face au Wydad, a rejoint Oum Darman pour oublier le derby et ramener un résultat susceptible de le rassurer sur ses réelles possibilités. Car, quoi qu'on puisse dire, le Raja possède une équipe jeune capable de progresser et de renouer avec le glorieux passé du club. Les «Verts», seuls détenteurs de ce trophée arabe au Maroc, invités d'honneur par l'Union Arabe de football, ont accédé à ce tour sans avoir joué. En effet, le club Rafah de Palestine avait déclaré forfait.

Cet après-midi face à El Merrikh, la tâche des «Verts» sera des plus ardues.
Il suffit, en effet, de savoir que le club soudanais est finaliste de la Coupe de la CAF pour mesurer toute la difficulté
à laquelle sera confronté le Raja.
Source : Lematin

Actualité au Maroc