ouS'nscrire
FERMER
CLOSE
 
Les jours se suivent et se ressemblent pour les sportifs marocains
Après bientôt une semaine de compétition, les sportifs marocains aux Olympiades 2012 à Londres brillent par leur absence, tellement tous ceux qui sont déjà entrés en lice ont pratiquement fait leurs adieux à leurs épreuves respectives sans même avoir la sensation d'y avoir pris part.
Cinq autres athlètes sont venus mardi alourdir la liste des éliminés dès les premiers tours. Il s'agit des judokas Safouane Attaf (-81 kg) et Rizlen Zouak (- 63 kg), des pugilistes Abdelali Daraa (-49 kg) et Abdelhak Aatkani (64 kg), ainsi que l'escrimeur Ali Xavier Lahoussine (fleuret individuel).
Battu par ippon en huitièmes de finale par le Brésilien Leandro Guilheiro après seulement 2min 39sec de jeu, Attaf, qui représentait un espoir marocain pour le podium en raison de sa longue expérience, a affirmé à l'issue de cette confrontation avoir fait ce qu'il pouvait pour espérer franchir ce tour, tout en reconnaissant la supériorité de son adversaire.
Il a atteint ce tour sans jouer, profitant du forfait de son adversaire plus tôt dans la journée, le Libérien Liva Saryee.
Chez les dames, Rizlen Zouak a subi le même sort, face pourtant à une adversaire qu'elle connaissait parfaitement et qu'elle avait affrontée à maintes reprises, en l'occurrence l'Autrichienne Hilde Drexler. Zouak a fait, certes, un combat courageux, mais elle a fini par céder sur une erreur fatale (yuko) aux dernières secondes du combat, qu'elle a payée cash.
"Rien ne m'a manqué jusqu'à la dernière seconde de la partie. C'était cruel. J'ai voulu aller sur l'arrière pour pouvoir

Lire la suite (Source) >>

Actualité au Maroc