ouS'nscrire
FERMER
CLOSE
10 Mai 2008
Mise à jour le 10 Mai 2008, 16:14
PDF
Imprimer
Envoyer
 
Africa Race, à la suite de l’annulation pour raisons de sécurité de l’édition 2008 du rallye Dakar.

"L’Africa Race est un nouveau rallye raid international qui partira d’une ville européenne du bassin méditerranéen et traversera le Maroc, la Mauritanie et le Sénégal pour se terminer à Dakar"" a déclaré M. Auriol, triple vainqueur du rallye Dakar, lors d’une conférence de presse dans la capitale sénégalaise.

"La course d’environ 15 jours se déroulera à l’hiver 2008-2009 et a pour objectif de réunir au moins 300 concurrents au départ", dans les catégories auto, moto, camion et quad, a ajouté l’ancien directeur du Paris-Dakar de 1995 à 2003.

Interrogé sur les raisons qui l’ont poussé à créer cette nouvelle épreuve, M. Auriol a expliqué qu’il y avait "une forte demande de la part de tout le monde et des pilotes pour remettre sur pied un évènement sportif majeur sur le continent africain".

Début janvier, Le Dakar, rallye-raid africain créé en 1979 par Thierry Sabine avait été annulé la veille du départ par Amaury Sport Organisation (ASO) en raison de menaces terroristes en Mauritanie. Il aura lieu en Argentine et au Chili pour son 30e anniversaire. Le président d’ASO, Patrice Clerc, avait cependant assuré que le rallye-raid reviendrait en Afrique, "continent de ses racines", mais sans en préciser la date.

M. Auriol, organisateur par ailleurs de la course moto entre Paris et Dakar, La Légende des Héros, a pour sa part assuré qu’après avoir demandé aux professionnels du secteur, "il n’y avait à court et moyen terme aucun projet du même ordre".

A propos de l’esprit de cette nouvelle épreuve, M. Auriol a précisé que "pour reprendre les mots de Thierry Sabine, c’est un évènement pour les amateurs où les professionnels auront leur place". Il a également indiqué qu’avec ses partenaires, qu’il n’a pas souhaité nommer, ils ont "le soutien franc et massif des autorités des pays traversés ainsi que celui des autoritées françaises".

Toujours selon lui, les organisateurs de Africa Race donneront des précisions sur les dates exactes de la course, le tracé et les aspects techniques, "à la fin du mois de mai". La Mauritanie, qui était dans le passé réputée calme, a été entre décembre et janvier la cible de trois attaques de la mouvance d’Al-Qaïda, qui ont fait sept morts (quatre touristes français et trois militaires mauritaniens).

Début avril, des affrontements à la périphérie nord de Nouakchott avaient fait trois morts : deux combattants islamistes et un policier. Après l’annulation du Dakar 2008, M. Auriol avait été très critique : "Visiblement, il y a quelque chose qui a coincé ou qui n’a pas été prévu. Je suis surpris qu’il n’y ait pas de plan B avec une modification de l’itinéraire".

"Il ne faut pas non plus, du jour au lendemain, dire que la Mauritanie est un pays où on ne peut pas aller. Faut pas exagérer. Ce qui me surprend c’est qu’ils annulent de but en blanc sans chercher une solution, quitte à alléger le parcours. Un certain nombre d’étapes pouvait avoir lieu", avait-il affirmé.

AFP

Actualité au Maroc