ouS'nscrire
FERMER
CLOSE
26 Décembre 2014
PDF
Imprimer
Envoyer
 
RAZDED remporte le grand prix de l’ISESCO
Les oasis ont certes besoin d’interventions harmonieuses en matière de développement, mais elles ont aussi besoin d’une société civile forte et crédible. Dans la région du Sud-est, la plateforme civile est déjà prête pour des réalisations de qualité. Le Réseau associatif de Zagora pour le développement et la démocratie (RAZDED) reste un modèle qu’adoptent en synergie les autres structures associatives de la région. Il vient, en effet, de voir ses performances distinguées par un organisme international.
Après son élection en tant que membre au sein du Conseil administratif de l’Agence nationale de lutte contre l’analphabétisme, présidé par le chef de l’exécutif, il vient récemment de recevoir le grand prix de l’ISESCO pour ses efforts en matière de lutte contre l’analphabétisme. Parmi les 22 candidats d’Afrique, du Golfe et d’Asie, RAZDED a été le lauréat pour son expérience novatrice et ses réalisations quantitatives et qualitatives. Le nombre de bénéficiaires de nos programmes a atteint jusqu’ici 52 mille femmes. Le nombre a augmenté depuis la saison 2008-09, lorsqu’on avait entamé ce chantier avec 5130 bénéficiaires.
Qu’est-ce qui explique la force du RAZDED ? Abderrahim Chahid, président du RAZDED, est clair et conscient du rôle des nombreux partenariats. «Nous avons tout d’abord commencé avec les programmes d’alphabétisation communale, puis bénéficié des plans d’action de la réparation communautaire. Enfin on avait investi l’axe de lutte contre l’analphabétisme fonctionnel et d’intégration économique », explique-t-il.
La vision est ainsi claire. Les prochaines étapes concerneront la phase post-alphabétisation. Comment donc intégrer les bénéficiaires dans le tissu socioéconomique des zones oasiennes, afin de devenir des personnes productives et leur permettre d’optimiser l’exploitation des ressources naturelles de l’agro-système oasien?
Encadré
Créé un 17 mars 2007, à l’initiative de potentialités civiles dans la région de Zagora, le RAZDED n’a de cesse, depuis ce temps, de s’intégrer dans son environnement, à travers ses interventions ciblées. Fort de plus de 220 associations, le Réseau œuvre pour l’amélioration des conditions de vie des citoyens, via l’empowrement, la qualification et la mobilisation ainsi que la mise en valeur des ressources naturelles et humaines disponibles. Les approches mises en œuvre concernent le droit, le genre, la participation et la planification. Quant aux principes, les actions du RAZDED sont régies par la démocratie, l’indépendance, la participation et la solidarité.

Actualité au Maroc