ouS'nscrire
FERMER
CLOSE
12 Avril 2008
Mise à jour le 12 Avril 2008, 01:51
PDF
Imprimer
Envoyer
 

de respirer sans poumons pourrait éclairer d'un jour nouveau la théorie de l'évolution animale, a affirmé vendredi un scientifique.Le grenouille a été trouvée en août 2007 sur l'île de Bornéo. La dissection du batracien a montré qu'il pouvait complètement respirer par sa peau, a expliqué à l'AFP le biologiste David Bickford.

De nombreuses grenouilles respirent partiellement par leur peau, mais celle-ci, baptisée barbourula kalimantanensis, est la première à avoir évolué en abandonnant ses poumons.

Cela va à l'opposé du cours habituel de l'évolution, selon lequel les animaux ont développé des poumons et sont passés de la vie aquatique à l'air libre, a souligné M. Bickford.

"Voici une grenouille qui a renversé la tendance, totalement à l'encontre des savoirs conventionnels, sur des millions d'années d'évolution", a déclaré l'expert attaché à l'université nationale de Singapour.

Il semble que la grenouille ait perdu ses poumons en plusieurs millions d'années afin de s'adapter aux courants froids et rapides des rivières des forêts de Bornéo. L'eau froide contient davantage d'oxygène, a indiqué M. Bickford.

Selon lui seulement trois autres espèces d'amphibiens - dont deux espèces de salamandres - sont connues pour avoir évolué sans poumons.

La grenouille sans poumons de Bornéo a une apparence très particulière. "Elle est comme une galette, elle est presque totalement plate", a-t-il décrit. "De façon surprenante elle est jolie, un peu comme un bull-dog est joli. C'est une de ces créatures tellement laides qu'elles en sont mignonnes".

Des dizaines d'espèces animales et végétales sont découvertes chaque année à Bornéo, l'une des zones au monde les plus riches pour la biodiversité.

Actualité au Maroc