ouS'nscrire
FERMER
CLOSE
02 Janvier 2008
Mise à jour le 02 Janvier 2008, 04:46
PDF
Imprimer
Envoyer
 

M.Mezouar qui était jeudi soir l'invité de l'émission "Tiyarat" (Courants) diffusée par la 2ème chaîne de télévision nationale "2M",

{sidebar id=2}

a indiqué que le gouvernement est venu avec une nouvelle approche sur la réforme fiscale afin de créer une dynamique économique et de résoudre les déséquilibres sociaux au Maroc.



Cette nouvelle approche, qui vise à augmenter le pouvoir d'achat des citoyens et à ouvrir des opportunités d'emploi et des initiatives privées pour les jeunes, comporte pour la première fois une vision réformatrice de la fiscalité à moyen terme, a-t-il ajouté.

M. Mezouar a de même rappelé que l'Impôt Général sur le Revenu (IGR) a connu une baisse à partir de l'année 2007, profitant ainsi à plus 285 mille salariés avec un coût global de 2,5 milliards de dh, faisant état de l'existence d'une volonté de baisser l'impôt sur le revenu à hauteur de 38 pc et d'augmenter le plafond de l'exonération fiscale pour englober les personnes ayant un revenu annuel de 30 mille dh au lieu de 24 mille dh actuellement, en vue d'améliorer le pouvoir d'achat des salariées et de consolider la compétitivité des entreprises.

Il a également souligné que le gouvernement est déterminé à baisser la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) à hauteur de 18 pc dans une première étape et à réduire les écarts dans ce domaine dans les années à venir, signalant que les taux d'intérêt bancaire ne connaîtront aucune hausse.

S'agissant du dernier rapport des Nations-Unies sur l'Indice du Développement humain (IDH) et qui place le Maroc à la 126ème position, M. Mezouar a indiqué que l'organisation se base sur certains indicateurs comme le revenu et le Produit Intérieur Brut (PIB) et en néglige d'autres en relation directe avec le développement.

M.Mezouar a aussi rappelé que le rapport onusien s'est fondé sur les statistiques 2004, faisant, à cet égard, état de l'existence au Maroc d'un cumul de problèmes sociaux en dépit des efforts considérables déployés par l'Etat pour lutter contre la pauvreté et la précarité.

Source : Maghreboo

Actualité au Maroc