ouS'nscrire
FERMER
CLOSE
 
Cette interpellation faisait suite à de violents incidents ayant survenu au niveau de leur école primaire au cours desquels plusieurs symboles de souveraineté (drapeau national et photo du roi) auraient été endommagés.
La section locale de l'AMDH affirme la présence de stigmates de torture sur les corps des trois élèves (moins de 15 ans).
Othmane Boumaalif
{sidebar id=2}

Actualité au Maroc