ouS'nscrire
FERMER
CLOSE
27 Novembre 2007
Mise à jour le 27 Novembre 2007, 03:39
PDF
Imprimer
Envoyer
 
La ville de Yeosu en Corée du Sud a été choisie pour accueillir l'Exposition internationale de 2012, a annoncé lundi à Paris le Bureau international des expositions. Elle a été préférée aux deux autres candidates, Tanger au Maroc et Wroclaw en Pologne.

L'Expo 2012 de Yeosu, qui se tiendra du 12 mai au 12 août 2012, sera axée sur l'environnement maritime et le développement durable avec pour thème "pour des côtes et des océans vivants: diversité des ressources et activités durables".

L'Expo 2008 aura lieu à Saragosse en Espagne et l'Expo 2010 à Shanghaï en Chine.

"Nous avons perdu l'organisation de l'Expo 2012 mais nous avons gagné un positionnement international du Maroc qui est tout à fait exceptionnel, ainsi que l'apparition du Royaume comme un pays qui compte", a souligné M. Naciri dans une déclaration à la MAP.
{sidebar id=2}

Pour le ministre, les résultats du vote sont significatifs. "Perdre à 63 contre 77, cela veut dire que pour une partie essentielle de la communauté internationale, le Maroc est un pays crédible qui a présenté un projet sérieux", a-t-il relevé.

"De toute évidence, nous sommes maintenant en train de jouer dans la cour des grands", a-t-il noté, ajoutant que "pour véritablement positiver, il faut laisser passer le moment de l'émotion et de la déception, légitime à juste titre".

Le Royaume, a souligné M. Naciri, a enclenché un processus de développement extraordinaire pour Tanger et la région du Nord.

"Le Maroc, c'est de Tanger à Lagouira et le projet de développement de notre pays, impulsé par SM le Roi et par toutes les forces vives de la société, ira loin parce que le Maroc est doté d'un potentiel absolument extraordinaire", a-t-il fait remarquer.

Selon le ministre, la preuve a été donnée au cours de cette campagne internationale qui a permis au Maroc de "se mesurer à un géant disposant d'atouts et de moyens tout à fait colossaux".

Que nous soyons capables de résister et d'apparaître comme étant un pays suffisamment sûr de lui, cela est très important pour nous dans les conditions actuelles", a affirmé M. Naciri.

Pour Khalid Naciri, il n'est pas question de s'arrêter. "Le Maroc continuera à se développer et à apporter tout ce dont la région Nord a besoin".

Le ministre a également fait valoir que le Maroc "a mené une campagne totalement saine et avec beaucoup de dignité".

"Cela constitue la valeur ajoutée essentielle de notre pays", a-t-il ajouté.
MAP

Actualité au Maroc