ouS'nscrire
FERMER
CLOSE
02 Juin 2008
Mise à jour le 02 Juin 2008, 01:34
PDF
Imprimer
Envoyer
 

C’est la première fois que les examens vont porter sur le nouveau programme d’enseignement adopté selon la réforme. Et ce n’est pas tout. Selon Nasreddine El Hafi, directeur de l’Académie régionale de l’éducation et de la formation de Casablanca, plusieurs innovations marqueront le déroulement des corrections des épreuves.

« Cette année, les surveillants seront affectés dans des centres autres que ceux dans lesquels ils enseignent. Chaque centre de correction sera dédié à une seule et même discipline et les corrections se feront sous la supervision d’un inspecteur spécialisé dans la discipline et deux enseignants. Un échantillon de copies fera l’objet d’une correction collégiale, histoire de roder le système et d’unifier les barèmes de correction et de notation ».

5.200 copies sur 50.000 seront ensuite révisées par les inspecteurs afin de vérifier que les corrections ont été faites selon les règles de l’art. C’est une mesure supplémentaire pour garantir une meilleure efficacité de la correction et ne pas léser les candidats. Autre nouveauté, les correcteurs disposeront de deux jours supplémentaires pour faire leur travail. « Ils seront donc moins soumis au stress et pourront travailler dans de meilleures conditions ».

La date de proclamation des résultats n’a pas encore été fixée, mais les candidats disposeront de plusieurs moyens pour consulter les résultats des examens et même les notes : sms, une boîte vocale et le site Internet du ministère de l’Education nationale.

La première session des examens du baccalauréat au titre de l’année scolaire 2007-2008 aura lieu du 3 au 5 juin et la deuxième session est prévue pour les 1, 2 et 3 juillet. Pour ce qui est des examens régionaux destinés aux candidats libres, la première session aura lieu les 9 et 10 juin et la session de rattrapage, les 4 et 5 juillet. Concernant les épreuves pratiques destinées aux candidats libres inscrits dans la filière des sciences économiques et de gestion, la première session se tiendra les 11 et 12 juin, et la seconde session est programmée pour les 7 et 8 juillet. Les délibérations auront lieu les 15 et 16 juin, pour la première session et les 12 et 13 juillet, pour ce qui concerne la seconde session.

Pour la première fois, le nombre d’inscrits franchit le cap des 300.000 candidats, pour atteindre exactement 300.673, soit 5,9% de plus par rapport à l’année écoulée. Pour ce qui est du nombre de filles, leur nombre atteint cette année 134.640, en augmentation de 4,9%.

Le nombre d’élèves de l’enseignement public s’est établi à 230.470, soit de 6,1% de plus par rapport à 2007. Les candidats libres sont au nombre de 62.068 et représentent 20,6% du nombre total. La part des candidats issus des écoles privées s’élève à 8.135, contre 6.598 pour l’année scolaire écoulée, ce qui représente une augmentation de 18,9%.

Répartition par filière

92,7% des candidats viennent de l’enseignement général, 5,6% de l’enseignement technique (16.806) et 1,7% proviennent de l’enseignement authentique (5.127). C’est l’option littéraire qui accapare la part du lion. En effet, elle concentre, à elle seule, 142.745, contre 135.995, l’année passée, soit 47,5% des candidats.

L'Economiste.

Actualité au Maroc