ouS'nscrire
FERMER
CLOSE
02 Mars 2007
Mise à jour le 03 Mai 2007, 06:40
PDF
Imprimer
Envoyer
 
{sidebar id=1}C'est la plus difficile à réaliser, car elle s'appuie uniquement sur les informations que vous aurez collectées. Pour vous faire comprendre l'importance du travail à faire en amont de la lettre, dites-vous bien que votre courrier peut être comparé à un vendeur qui va venir sonner chez vous alors que vous n'avez rien demandé. S'il n'a pas une bonne présentation, s'il n'a pas un produit adapté à votre besoin, et si vous n'avez besoin de rien : vous n'allez sans doute pas lui ouvrir la porte ! Pour votre candidature, c'est la même chose !!!

Pour faire de bonnes candidatures spontanées, il faut avant tout collecter un maximum de renseignements sur l'entreprise à laquelle vous souhaitez écrire :
  • Le nom du responsable des recrutements
  • Ce qu'elle fait, comment, quelle est sa place sur le marché.
  • etc.
Reportez-vous aux rubriques "Connaître les entreprises" et "utilisez ses relations" sur ce site pour connaître les moyens d'informations.

Vous avez maintenant collecté vos informations.

Prenons dans l'ordre ce que la lettre doit comporter : nom, adresse, date, Madame, Monsieur... C'est la même chose que pour la lettre de réponse à une offre (voir rubrique "Répondre à une offre") Par contre, pour le reste, cela va changer un peu :

LE DESTINATAIRE :

  • Sachez que ce n'est pas toujours le directeur ou le chef du personnel le mieux à même de recevoir votre candidature spontanée. La raison de cela est simple : dans les petites entreprises, il n'y a pas toujours de chef du personnel, ou il n'est pas toujours au courant des problèmes de manque d'effectif précis dans un atelier ou un service (le chef du personnel ne peut s'occuper que de l'administratif).
  • Préférez donc un envoi vers celui qui sera votre futur chef direct (chef d'atelier ou chef de service...) si l'intéressé trouve votre candidature intéressante ou "utile" à plus ou moins long terme, il fera le nécessaire.
  • Bien sûr, si vous connaissez son nom, assurez-vous de la bonne orthographe de celui-ci !
  • Pour les petites sociétés, c'est souvent le directeur qui s'occupe directement du recrutement, donc tâchez d'avoir son nom.

L'OBJET :

Il n'est pas indispensable dans le cas d'une candidature spontanée. Il faut toutefois qu'il attire l'attention. La mention "candidature spontanée", seule, peut perdre votre courrier. Ajoutez-y toujours une anotation indiquant le pour quoi de cette candidature.

L'INTRODUCTION :

Comme pour la réponse à une offre, c'est elle qui va déterminer la vie de votre lettre. Pour ce qu'il ne faut pas faire, c'est la même chose (n'oubliez pas que l'employeur n'a que faire de vos problèmes, il a assez des siens !) Il faut avant tout attirer son attention et justifier votre demande par un argument fort ou une motivation sérieuse. L'accroche peut porter sur une recommandation, une info presse, la visite d'un stand, la rencontre d'un commercial, une information sur le secteur d'activité ou que sais-je encore...

LE CORPS DE LA LETTRE :

Il doit être court mais exprimer les points forts de votre candidature (voir évaluation). 2 ou 3 paragraphes maximum, n'oubliez pas que l'employeur ne vous à rien demandé, donc économisez son temps.

Reprenez deux de vos points forts et développez-les chacun dans un paragraphe. Cest un peu la même chose que pour la réponse à une offre.

LA CONCLUSION :

Vous devez toujours terminer par un paragraphe précisant que vous êtes disponible pour un RDV et prévenir que vous ferez une relance pour connaître la réponse.

Bien sûr, la relance est obligatoire comme pour la réponse à une offre !

Vous le voyez, la différence avec la lettre se fait uniquement sur la collecte de l'information et la pertinence de celle-ci. (c'est souvent la phrase d'accroche qui fera la différence).

N'OUBLIEZ PAS !!! Mieux vaut retarder un envoi de quelques jours pour collecter des infomations, que d'envoyer une lettre "bateau" qui se perdra avec toutes les autres.
{sidebar id=2}

Actualité au Maroc