ouS'nscrire
FERMER
CLOSE
 
Syrie : l'aviation bombarde un camp de réfugiés palestiniens

Pour la premire fois en vingt mois de conflit, l'aviation de Bachar el-Assad a bombard dimanche un camp de rfugis palestiniens, celui de Yarmouk, le plus grand camp de Syrie, quelques kilomtres seulement au sud de Damas.

L'attaque au MIG a provoqu la mort d'au moins huit Palestiniens, semant la panique prs d'une mosque o taient rfugis quelques 600 dplacs.

Damas, qui s'est longtemps considr comme le champion de la cause palestinienne dans le monde arabe, n'hsite plus tirer sur des rfugis. Il faut dire qu'une partie d'entre eux a rejoint l'insurrection, qui cherche renverser le rgime de Bachar el-Assad.

Pour les insurgs, qui ont pris position dans plusieurs secteurs de Yarmouk, tenir le camp leur permettrait de relier leurs positions du sud et de l'est de Damas, la capitale au centre dsormais de la bataille pour le pouvoir en Syrie.

l'image des 500.000 Palestiniens de Syrie, ceux de Yarmouk sont diviss. Certains d'entre eux soutiennent les insurgs, d'autres en revanche sont rests fidles Assad et son arme, qu'ils ont rallie. Ce sont essentiellement les militants du Front populaire pour la Libration de la Palestine-Commandement gnral d'Ahmed Djibril (FPLP-CG).

Les combats ont clat vendredi lorsque des insurgs ont voulu s'emparer du sige du FPLP-CG, pour continuer de progresser vers Damas toute proche. La capitale syrienne a longtemps t le sige de ce qu'on appelle le Front du refus Isral, un regroupement de factions palestiniennes opposes tout rapprochement avec l'tat hbreu. Parmi celles-ci, le FPLP-CG, la Saka, le Fatah Conseil rvolutionnaire, toutes trs proches des services de scurit syriens, et les groupes islamistes autour du Hamas et du Djihad islamique.

De nombreux militants palestiniens aux cts des rebelles

Mais la sanglante rpression mene par le rgime contre ses opposants - dont l'immense majorit est sunnite comme les rfugis - a pouss le Hamas rompre avec son hte syrien en fvrier dernier. Depuis, de nombreux militants islamistes palestiniens ont rejoint des brigades rebelles, qui attaquent l'arme et ses milices prs de Damas.

Depuis la Cisjordanie et Gaza, les responsables palestiniens de l'intrieur ont condamn l'attaque contre les rfugis de Yarmouk. Le prsident de l'Autorit palestinienne, Mahmoud Abbas, a exhort toutes les parties belligrantes pargner les Palestiniens. De son ct, le Hamas a appel l'arrt immdiat des violences.

500.000 Palestiniens, contraints de quitter leur pays en 1948 la cration d'Isral, vivent en Syrie. Les pays voisins, Jordanie et Liban qui comptent dj une forte population palestinienne, refusent d'en voir affluer d'autres.

LIRE AUSSI:

Des missiles Patriot pour protger la Turquie

Les tats-Unis reconnaissent la coalition nationale syrienne

Syrie: renverser Bachar el-Assad ne suffit pas

Syrie: des militaires franais rencontrent des rebelles

Actualité au Maroc