ouS'nscrire
FERMER
CLOSE
 

En Libye, le dsordre a franchi quelques crans de plus, cette semaine. Maintenant, ce sont les diplomates et les reprsentants de la justice internationale qui sont viss. Par les milices mais aussi par le gouvernement provisoire lui-mme. Les locaux du Comit international de la Croix-Rouge Misrata ont t, mardi, la cible d'une attaque, faisant un bless et causant des dgts importants au btiment.

Un porte-parole gouvernemental a par ailleurs reconnu exercer un chantage digne des mthodes de feu Mouammar Kadhafi sur une avocate australienne de la Cour pnale internationale (CPI), Melinda Taylor. Cette dernire, qui fait partie de la dfense de Sef al-Islam Kadhafi, fils du dictateur dchu, a t apprhende alors qu'elle rendait visite son client et place en dtention provisoire pour quarante-cinqjours, de mme que les trois autres membres de sa dlgation. Selon le porte-parole, Mohammed al-Harizi, l'avocate, ge de 36ans, sera libre condition de fournir des informations sur un ancien bras droit de Sef al-Islam Kadhafi, Mohammed Ismal, en fuite.

Le porte-parole s'est montr catgorique. la tlvision australienne, qui lui demandait si Melinda Taylor serait libre condition de rvler l'endroit o se trouvait Mohammed Ismal, le porte-parole a rpondu Oui, oui. Melinda Taylor est accuse d'espionnage par le bureau du procureur, entre autres d'avoir tent de remettre Sef al-Islam une lettre code de Mohammed Ismal.

Les lections reportes

Une dlgation de la CPI tait mardi en route pour la ville de Zintan, o sont dtenus Melinda Taylor, son interprte et deux

Lire la suite (Source) >>

Actualité au Maroc