ouS'nscrire
FERMER
CLOSE
 
Obama tente de rallier Poutine sur la Syrie
Une foule nombreuse a assist, samedi, l'enterrement dans des fosses communes des victimes du massacre de Houla. Crdits photo : HANDOUT/REUTERS

Le Conseil de scurit de l'ONU - Russie comprise - a t unanime, dimanche, dans sa condamnation de la violence qui a men samedi au massacre de Houla en Syrie, pointant clairement du doigt les responsabilits du pouvoir syrien. Mais Barack Obama parviendra-t-il pour autant convaincre Vladimir Poutine, ultime soutien du rgime de Damas avec Thran, de lcher le prsident el-Assad et de faciliter une transition politique qui permette d'viter une guerre civile gnralise?

L'entreprise apparat comme une mission presque impossible, vu l'obstination avec laquelle les Russes dfendent toujours leur client syrien, ultime bastion d'influence russe au Moyen-Orient. Pourtant, Washington espre toujours convaincre les Russes qu'une solution politique est prfrable une intervention militaire extrieure, option non souhaite mais qui reste possible, affirmait dimanche le chef d'tat-major des armes amricaines Martin Dempsey, comme pour faire monter les enchres.

Lundi, le ministre des Affaires trangres russe, Sergue Lavrov, a tempr les espoirs amricains, sans fermer la porte. Le plus important n'est pas de se proccuper de qui est au pouvoir en Syrie, mais de mettre fin la violence, a-t-il expliqu, renvoyant dos dos pouvoir et opposition. Nous ne soutenons pas le gouvernement syrien, nous soutenons le plan de Kofi Annan. Toujours l'ambigut.

Dimitri Medvedev plus rceptif

Cela fait trois semaines que l'Administration amricaine tente de rallier un Vladimir Poutine frachement rlu une option mdiane, qui

Lire la suite (Source) >>

Actualité au Maroc