ouS'nscrire
FERMER
CLOSE
 
«La trêve doit permettre aux mareros de se réinsérer»
Fabio Colindres en conversation avec des hommes de la 18, aprs une messede soutienaux accordsde paix entre gangs,le 13avril,au pnitencier d'Izalco dans l'ouest du pays. Crdits photo : Jose CABEZAS/AFP

LE FIGARO. - Comment avez-vous runi autour d'une mme tableles ennemis jurs de la mara Salvatrucha (MS) et de la 18?

MgrFabio COLINDRES. - J'ai d'abord reu des demandes des prisonniers et de leur famille pour obtenir un meilleur traitement. Je me suis approch d'eux et nous nous sommes runis avec les leaders de chaque mara, sparment. Je leur ai demand si on pouvait envisager d'agir ensemble pour faire baisser le taux d'homicides dans le pays. Ils ont trouv que c'tait une opportunit pour attirer l'attention sur leurs conditions de vie et celle de leur famille. Ils ont compris qu'ils pouvaient s'impliquer dans la baisse de la criminalit, que le traitement qu'ils subissent en prison pouvait s'amliorer. Les runions ont ensuite pu se drouler avec les reprsentants des deux maras, une quinzaine d'entre eux chaque fois. Raul Mijango, reprsentant de la socit civile, et moi tions l pour faciliter le dialogue, pour les aider trouver un terrain d'entente. De mon ct, je me suis engag chercher comment, dans le cadre de la loi, leurs conditions de dtention pouvaient tre amliores.

Comment les leaders de la 18 et de MS ont-ils gard un tel ascendant sur leurs troupes depuis la prison?

Au Salvador, les maras ont une structure hirarchique trs pyramidale. Les chefs ont conserv, malgr les annes

Lire la suite (Source) >>

Actualité au Maroc