ouS'nscrire
FERMER
CLOSE
 
Hillary Clinton.

La secrtaire d'tat amricaine, Hillary Clinton, 65 ans, souffre d'une commotion crbrale aprs s'tre vanouie. Elle rcuprait samedi chez elle, a annonc son plus proche conseiller, une semaine aprs avoir rvl qu'elle avait attrap un virus gastrique. En raison de ce virus, qui l'loigne de toute activit publique depuis le 7 dcembre, Hillary Clinton s'est dshydrate et s'est vanouie, subissant une commotion crbrale, a crit dans un bref communiqu son conseiller et porte-parole, Philippe Reines.

La chef de la diplomatie amricaine rcupre chez elle et sera suivie rgulirement par ses mdecins. Suivant leurs recommandations, elle continuera travailler de chez elle la semaine prochaine en restant en contact rgulier avec le dpartement d'tat et d'autres responsables, a ajout Philippe Reines. D'aprs lui, Hillary Clinton espre revenir rapidement son bureau. son retour, elle pourrait enfin connatre le nom de son successeur. Selon les mdias amricains, Barack Obama aurait choisi, aprs le retrait de l'ambassadrice amricaine l'ONU Susan Rice, John Kerry. Candidat dmocrate malheureux la prsidentielle de 2004 et soutien de longue date du prsident amricain, le snateur du Massachusetts, prsident de la commission snatoriale des affaires trangres, est le grand favori pour prendre la tte de la diplomatie amricaine. Sa nomination pourrait tre officialise la semaine prochaine.

Son conseiller ne le prcise pas explicitement, mais il n'y a quasiment aucune chance que la secrtaire d'tat tmoigne comme prvu le 20 dcembre devant le Congrs pour l'affaire dite de Benghazi, l'attaque terroriste du 11 septembre contre le consulat amricain en Libye qui avait dclench une tempte politique aux tats-Unis. Les rpublicains de la Chambre des reprsentants souhaitaient l'interroger sur les mesures de scurit prises par le dpartement d'tat pour protger le consulat avant l'attaque arme islamiste qui a cot la vie l'ambassadeur en Libye, Christopher Stevens, et trois autres agents amricains Hillary Clinton avait affirm mi-octobre qu'elle assum(ait) la responsabilit de la gestion et des consquences de l'attentat.

Elle compte arrter la politique

Le virus gastrique dont Hillary Clinton souffre depuis plus d'une semaine l'avait contrainte annuler une tourne dans des pays arabes, dont le Maroc, pour la runion le 12 dcembre Marrakech du groupe des Amis de la Syrie. La secrtaire (d'tat) est vraiment trs malade. Je veux dire que ce virus gastrique est assez mchant, avait comment mercredi la porte-parole du dpartement d'tat, Victoria Nuland, avant de se corriger en parlant d'un virus dsagrable.

La secrtaire d'tat est, de son propre aveu il y a quelques mois, puise par le rythme effrn qu'elle s'impose depuis quatre ans comme patronne de la diplomatie de la premire puissance mondiale. Elle voyage en moyenne deux fois par mois pour des dplacements de plusieurs jours aux quatre coins de la plante. Avec 1 million de miles (plus de 1,5 million de km) parcourus en avion et 112 pays visits, elle dtient le record absolu parmi tous les secrtaires d'tat amricains.

Elle doit quitter son poste en janvier, aprs quatre annes dfendre la politique trangre du prsident Barack Obama. Compte tenu de sa trs grande popularit internationale et aux tats-Unis, la presse amricaine spcule sur sa candidature pour la prsidentielle de novembre 2016. Mais l'pouse de l'ancien prsident Bill Clinton assure qu'elle aspire arrter la politique et retrouver une vie prive.

Interroge par la chane de tlvision ABC, juste avant de tomber malade, sur ses ventuels projets prsidentiels, elle a une nouvelle fois dmenti, sans tre toutefois d'une fermet absolue: Je ne pense vraiment pas que c'est quelque chose que je vais refaire. Je suis - touchons du bois - non seulement en bonne sant, mais j'ai aussi une incroyable endurance et de l'nergie. Je veux juste voir ce que je pourrais faire d'autre, avait-elle dit.

Le ministre franais des Affaires trangres, Laurent Fabius, lui a transmis ses vœux les plus chaleureux de prompt rtablissement, selon le Quai d'Orsay.

LIRE AUSSI:

Hillary Clinton pas intresse par la Maison-Blanche

Actualité au Maroc