ouS'nscrire
FERMER
CLOSE
 
François Hollande défend sa stratégie de croissance
Angela Merkel et Franois Hollande, mercredi avant le premier rendez-vous europen du nouveau chef de l'tat franais Bruxelles. Crdits photo : LIONEL BONAVENTURE/AFP

Posture d'un prsident toujours en campagne pour les lgislatives, ou projet long terme d'un Europen dtermin sauver l'UE de la crise en la faisant avancer vers davantage d'intgration? Le moment de vrit viendra plus tard, pas avant le Conseil europen de la fin juin. En attendant, Franois Hollande a mis profit le sommet informel qui se tenait mercredi Bruxelles, o il s'est rendu en train et non en avion, pour continuer surfer sur la vague qu'il affirme avoir amplifie, le dsir de relance conomique en Europe.

Tout sur la table

Le but n'tait pas mercredi de dcider, mais de lancer la discussion au cours d'un dner de travail en mettant tout sur la table, selon le mot du prsident de la Rpublique, afin de dgager les meilleurs instruments de croissance pour l'conomie europenne en crise.

Point de mmorandum franais, comme prvu initialement, mais une prsentation dans laquelle Franois Hollande devait insister sur toute une panoplie d'instruments: recapitalisation de la Banque europenne d'investissements (d'au moins 10milliards d'euros) pour des grands projets dans les transports, la recherche et l'nergie, mobilisation des fonds structurels inutiliss, cration d'une taxe sur les transactions financires en dpit de l'opposition des Britanniques… Autant de propositions que le chef de l'tat a pris soin d'assortir d'un rappel au ncessaire rtablissement des comptes publics.

Les obligations europennes (eurobonds), que devait

Lire la suite (Source) >>

Actualité au Maroc