ouS'nscrire
FERMER
CLOSE
08 Août 2012
PDF
Imprimer
Envoyer
 
En Zambie, la Chinafrique à la peine
Des Chinois sur un des marchs de la capitale, Lusaka. De 100millions de dollars en 2000, les changes de la Zambie avec la Chine ont grimp plus de 2,8milliards en 2010. Crdits photo : THOMAS NSAMA/AFP

L'histoire est le meilleur exemple des difficults croissantes que rencontre la Chine dans sa spectaculaire conqute conomique de l'Afrique. Samedi, Wu Shangzai, un manager chinois d'une mine de charbon au sud de la Zambie, a t tu lors d'une rixe par des ouvriers. Son adjoint, galement chinois, a t grivement bless. L'arrestation, mardi, de douze mineurs impliqus dans le meurtre n'a pas fait baisser les tensions. Au contraire. L'antagonisme entre les employs zambiens et les propritaires chinois de mines de charbon, mais surtout de cuivre, dont la Zambie est le premier producteur d'Afrique, ne fait que crotre. Collum Coal, thtre du dernier meurtre, avait dj connu des meutes en 2010. Cette fois, c'tait le boss qui avait ouvert le feu la carabine sur la foule des protestataires. Chaque fois, c'est le non-respect des salaires minimums qui est au cœur des conflits.

Un rcent rapport de Human Rights Watch (HRW) a list les drives des capitalistes de Pkin. Selon l'ONG, les salaires dans les mines chinoises serait moiti moindre que dans les sites aux mains d'autres compagnies trangres, notamment indiennes ou suisses. Les tmoignages font systmatiquement tat de journes de travail invraisemblablement longues et de conditions de scurit trs alatoires. Mais si on proteste, on perd son travail, affirme un mineur. Bon nombre

Lire la suite (Source) >>

Actualité au Maroc