ouS'nscrire
FERMER
CLOSE
 
Egypte : l'armée et la police accusées de violations des droits de l'homme
Des policiers égyptiens tirent des gaz lacrymogènes sur des manifestants au Caire, le 13 septembre 2012. (Photo Khaled Desouki. AFP)

Amnesty International a appelé mardi le président égyptien Mohamed Morsi à réformer en profondeur la police et l’armée, lors de la publication de deux rapports accusant ces institutions de graves violations des droits de l’Homme durant la période de transition sous direction militaire qui a suivi la chute de Hosni Moubarak début 2011.

Mohamed Morsi «doit saisir l’occasion historique de faire face au passé sanglant de la police et de l’armée, et de garantir que personne ne se place au-dessus des lois en Égypte»

Lire la suite (Source) >>

Actualité au Maroc