ouS'nscrire
FERMER
CLOSE
 
Démission du Premier ministre malien : l'ex-junte dément tout «coup d'Etat»
Le Premier ministre malien Cheick Modibo Diarra le 26 septembre 2012 à la 67ème assemblée général des Nations Unies, à New York. (Photo Ray Stubblebine. Reuters)

Le porte-parole de l’ex-junte malienne Bakary Mariko a démenti mardi tout «coup d’Etat» après la démission forcée du Premier ministre Cheick Modibo Diarra, assurant qu’un nouveau chef du gouvernement sera nommé «dans les prochaines heures» par le président Dioncounda Traoré.

«Ce n’est pas un nouveau coup d’Etat», a affirmé sur France 24 M. Mariko, qui a reproché à Diarra, arrêté dans la nuit par des militaires, de ne pas avoir agi en «homme de devoir» face à la crise au Mali mais en fonction d' «un agenda personnel». «Le Premier ministre sera remplacé dans les heures qui viennent par le président de la République» , a-t-il affirmé.

L'ancien Premier ministre est en résidence surveillée à son domicile à Bamako, a-t-on appris auprès de sa famille.  «Le Premier ministre est en résidence surveillée. Il ne peut pas recevoir qui il veut, ou aller où il veut. Il y a des militaires à sa résidence et il n’est pas libre de ses mouvements» , a indiqué à l’AFP un membre de la famille de Modibo Diarra.

Cheik Modibo Diarra avait annoncé, plus tôt dans la matinée de mardi, sa démission et celle de son gouvernement peu après avoir été arrêté à Bamako sur ordre du capitaine Amadou Haya Sanogo, ancien chef des putschistes qui avaient renversé le président Amadou Toumani Touré en mars. Cette démission plonge encore

Lire la suite (Source) >>

Actualité au Maroc