ouS'nscrire
FERMER
CLOSE
 

Ces beaux oiseaux blancs renoncent à migrer vers les pays d’Afrique du Nord pendant l'hiver et préfèrent hiberner en Espagne ou au Portugal où ils se nourrissent dans les décharges d’ordures.

Les cigognes vont-elles se transformer en vulgaires pigeons, ces rats des villes comme les surnomment souvent les habitants des capitales européennes ? En effet, les cigognes blanches sont devenues accros à la malbouffe et n'hésitent plus à faire des allers-retours de presque 100 km pour obtenir leur fix.

Depuis le milieu des années 1980, un nombre croissant de ces oiseaux ne migrent plus de l'Europe vers l'Afrique pour y passer l'hiver, relate le site Phys. Les cigognes se sont rendu compte qu'il était plus simple et moins fatiguant de passer l'année entière au même endroit en se nourrissant dans les décharges, évitant ainsi d'épuisantes migrations. Désormais, beaucoup de ces volatiles vivent en Espagne et au Portugal toute l'année à proximité des sites d'enfouissement où ils trouvent une nourriture abondante.

Décharges et schémas migratoires

C'est ainsi qu'un nombre croissant d'espèces migratrices ont changé leur comportement en raison de la présence de l'homme et des changements climatiques.

Une étude de chercheurs de l’université anglaise d’East Anglia, publiée le 15 mars 2016 dans la revue Movement ecology, a cherché à comprendre comment la présence de ces décharges au Portugal intervenait dans les schémas migratoires des cigognes blanches. Pour analyser cette évolution, les chercheurs ont équipé 48 cigognes de GPS afin d'enregistrer leurs déplacements, ce qui a permis de comprendre qu'elles occupaient le même nid toute l'année, devenant ainsi sédentaires. Mais les chercheurs craignent maintenant que les fermetures des décharges, demandées par l'Union européenne, n'aient un impact dramatique sur les populations de cigognes blanches.

Dix fois plus de cigognes sédentaires

Selon Aldina Franco, (...)lire la suite sur Atlantico

L’architecture moderne responsable de la mort de millions d’oiseaux migrateurs
1 300 espèces menacées : comment les oiseaux sont en train de disparaître dans l'indifférence générale
Les oiseaux s'adaptent aux limitations de vitesse sur les routes

Actualité au Maroc