ouS'nscrire
FERMER
CLOSE
 
Elham Asghari, une nageuse iranienne de 32 ans, a vu son record invalidé pour ne pas avoir respecté le port de la tenue islamique.

 

Normal 0 21 false false false FR X-NONE X-NONE /* Style Definitions */ table.MsoNormalTable {mso-style-name:"Tableau Normal"; mso-tstyle-rowband-size:0; mso-tstyle-colband-size:0; mso-style-noshow:yes; mso-style-priority:99; mso-style-parent:""; mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt; mso-para-margin-top:0cm; mso-para-margin-right:0cm; mso-para-margin-bottom:10.0pt; mso-para-margin-left:0cm; line-height:115%; mso-pagination:widow-orphan; font-size:11.0pt; font-family:"Calibri","sans-serif"; mso-ascii-font-family:Calibri; mso-ascii-theme-font:minor-latin; mso-hansi-font-family:Calibri; mso-hansi-theme-font:minor-latin; mso-fareast-language:EN-US;} Et si Elham Asghari avait nagé huit heures de rang dans l’eau de la Mer Caspienne, au nord de l’Iran, et parcouru 20 kilomètres pour rien ? En effet, le 11 juin dernier, pensant avoir établi un nouveau record, la championne s’est vu refuser son exploit. La sous-ministre des Affaires des femmes et du sport, Marzieh Akbarabadi  s’est chargé de lui indiquer la raison.Motif :  "tenue non-conforme à la charia". Pourtant, comme elle l’a expliqué dans une vidéo postée sur son compte Facebook, la trentenaire était bien couverte : "une combinaison de plongée intégrale, un bonnet, une veste et un foulard". Rien que ça…Le (...)lire la suite sur Atlantico

Iran : quand la charia devient électrique

Actualité au Maroc