ouS'nscrire
FERMER
CLOSE
 

Chaque année c'est la même rengaine : la rentrée littéraire présente une sélection de livres écrits majoritairement par des romanciers masculins. L’année 2012 se démarque en offrant un plus large panorama de l’écriture au féminin avec pas moins de 5 romans incontournable, majoritairement écrit par de jeunes talents (exception faite d’une auteure mythique et largement reconnue). Retrouvez notre sélection garantie sans têtes de gondoles.

Ouste les Angot, Nothomb et consort qui squattent depuis de trop nombreuses années (et pour notre plus grand ennui) la rentrée littéraire ! Côté féminin, la cuvée 2012 a proposé en effet de bien belles surprises, ce n'est pas du côté des "porte-paroles" de la "pensée française" (exception faite d'un auteur) qu'il faut les chercher. Une fois n'est pas coutume, si les nouvelles auteures au féminin sont majoritairement anglo-saxonnes, ces femmes partagent également de nombreux point commun : un sens aigu du désordre, un certain goût pour l'émerveillement et la magie au quotidien, une lucidité crue et beaucoup de sens critique. La littérature, comme la musique, voit sa part féminine de plus en plus nettement mise en valeur. Et, en l'occurrence, la rentrée littéraire 2012 aura été une année faste, voire même exemplaire ! La preuve en 5 romans incontournables : Claire Vaye Watkins, Nevada : L'ouest fantôme

Dans un style volontiers elliptique qui n'est pas sans rappeler parfois son alter égo californien (également son ainée d'une quarantaine d'année) Joan Didion, ou encore, côté "mec", Don Delillo, Claire Vaye Watkins règle sèchement ses comptes avec une région qu'elle connaît bien, et où elle a grandit, murit, souffert, en un mot apprit : le Nevada. Chez elle, Las Vegas n'est qu'une flaque brillante au loin. Un non-lieu aveuglant. Ses attirances vont plutôt au désert et aux zones désolées qui font si clairement écho à la désespérance (...) Lire la suite sur fluctuat.net

La rentrée littéraire côté cul
Rentrée littéraire : 5 chouchoutsiders sur la grille de départ
5 bonnes raisons de lire le dernier Dantec... pour de vrai
Cizia Zykë : l'anti écrivain de salon
Les écrivains White Trash

Lire la suite (Source) >>

Actualité au Maroc