25 Juin 2012
Imprimer
 
6.000 Marocains violentés par leurs épouses
Il est une autre violence non moins avilissante, c’est la violence psychologique qui concerne 10% des cas reçus : «J’ai encore en tête le cas d’un aide pharmacien  dont la femme atterrit sur le lieu de travail et le traite de tous les noms au vu et au su de tout le monde. Son image s’en trouve évidemment bien ternie ».
Dérober les papiers officiels du mari tels que passeport ou chéquier est une autre arme redoutable utilisée dans  10%  des cas où la femme chasse l’homme du foyer conjugal. D’habitude, c’est plutôt le contraire qui arrive. Le temps pour le mari de récupérer ses papiers, beaucoup d’eau aura coulé sous les ponts, ne manque pas de préciser notre militant.
D’autres cas (20%) sont répertoriés par le réseau dans la rubrique divers.  «Nous avons reçu plusieurs cas d’hommes victimes de harcèlement sexuel depuis la création du Réseau». C’est l’histoire par exemple  de cet  employé qui est venu nous voir, parce qu’il se faisait harceler sexuellement dans son travail par sa supérieure. Ayant résisté à ses avances constantes, il a fini par démissionner». Des histoires qui reviennent souvent dans ce cadre.  «Le cas d’un autre monsieur qui était chauffeur particulier d’une femme riche est aussi très significatif. Elle lui a fait plusieurs allusions, des avances […] et devant son refus, elle a fini par le virer », raconte M. Bahjaji. D’autres faits font état de la disparition  de la femme qui emmène avec elle ses enfants laissant le mari sans nouvelles. Des cas plus criants

Lire la suite (Source) >>

Actualité au Maroc

 
Joomla SEO powered by JoomSEF