16 Mai 2012
Imprimer
 
Commémoration des attentats du 16 mai 2003 : La mobilisation contre le terrorisme demeure de mise
16 mai 2003:  une série de cinq attentats terroristes secouent Casablanca mettant un terme définitif à cette exception marocaine faite d’ouverture,de tolérante et de stabilité.
Ces attentats qui ont été commis quelques jours après des attaques visant des intérêts occidentaux à Riyad en Arabie Saoudite, furent perpétrés par une dizaine d’islamistes radicaux originaires du bidonville Thomas et ont fait 41 victimes et une centaine de blessés.
Visant des lieux soigneusement symboliques : un hôtel et un restaurant accueillant des clients étrangers, le bâtiment de l’Alliance israélite et le cimetière juif de la ville ainsi que le consulat de Belgique, ces tragiques évènements nous ont permis de découvrir que nous étions en péril d’aveuglement, comme disait Edwy Plenel, dans un texte fort et poignant, intitulé « La solitude du guetteur », et que nous étions menacés de ne plus savoir ce qui nous arrivait, ni ce qu’on avait fait de nous.
Ce n’est donc qu’une année plus tard que le ministre de la Justice d’alors rendra publiques ses premières statistiques : depuis les attentats, les tribunaux ont inculpé 2.112 islamistes et prononcé 903 condamnations définitives dont 17 peines de mort.
Les neuf années de lutte acharnée contre le terrorisme qui se sont écoulées depuis lors nous ont certes permis de jouir d’une stabilité et d’une quiétude que certains pays des alentours n’ont pu avoir malgré un déploiement de forces sans égal et des sacrifices financiers importants.
En neuf ans, le courage et la volonté de vivre nous ont donc permis de vaincre le signe

Lire la suite (Source) >>

Actualité au Maroc

 
Joomla SEO powered by JoomSEF