13 Avril 2012
Imprimer
 
Les Amis du mouvement anormal tirent la sonnette d’alarme : 30.000 parkinsoniens marocains souffrent le martyre
A l’occasion de la Journée mondiale de la maladie de Parkinson, l’Association les Amis du mouvement anormal a organisé, mercredi 11 avril à Rabat, une conférence sous le thème «En 2012, la maladie de Parkinson, une priorité de santé publique au Maroc» dans le but de permettre au public de tout connaître sur la paralysie tremblante au Maroc.
A cette occasion, le Pr. Ouafae Messouak a mis l’accent sur la maladie de Parkinson ; une maladie chronique neuro-dégénérative qui peut atteindre généralement l’homme à partir de 50 ans, suite à la mort des substances noires qui produisent la dopamine dans le cerveau. Avec la perte de ce messager chimique, l’être humain perd ainsi l’équilibre de ses mouvements (à l’inverse, un excès de dopamine pourrait être à l’origine de symptômes associés à la schizophrénie). Elle a ainsi expliqué au public  que le facteur génétique est, jusqu’à présent, la seule raison connue par les neurologues concernant les causes de cette maladie. En revanche, les causes et les moyens de prévention contre cette maladie restent mystérieux, vu que les recherches scientifiques n’ont abouti à aucun résultat à ce stade. C’est pour cela que personne n’est à l’abri de cette maladie ! «Même si un homme ou une femme sont atteints de Parkinson, il est recommandé de consulter un kinésithérapeute et de continuer à pratiquer ses mouvements quotidiens, indépendamment de l’aide des membres de sa famille », a précisé la kinésithérapeute Nora Mansouri, lors de son intervention. Elle a aussi souligné l’importance du sport, à condition qu’il

Lire la suite (Source) >>

Actualité au Maroc

 
Joomla SEO powered by JoomSEF