19 Juin 2007
Imprimer
 

Pour remettre l’histoire dans son contexte, un animateur de radio avait décidé de saboter l’émission American Idol en demandant à ses auditeurs de voter pour le plus mauvais candidat à chaque émission. Un site internet avait relayé le concept. De là à conclure que Sanjaya Malakar est arrivé en finale grâce à ce « soutien », il n’y a qu’un pas.

Selon le magazine People, Julien était plus reconnu pour sa présence scénique et son look que pour son talent de chanteur. Il serait devenu une sensation sur Internet grâce à des interprétations, certes difficiles, de pop américaine culte comme « like a virgin » de Madonna, « baby one more time », de BritneySpears ou encore le hit « Tainted Love » dont le magazine estime apporter la preuve de sa médiocrité par le biais de la première vidéo, extraite de la demi-finale.

Le magazine People rappelle aussi que pour la finale, Julien a interprété « Smells Like Teen Spirit » de Nirvana et « You Really Got Me », que Sanjaya aurait aussi « mémorablement – et catastrophiquement - » chanté. Lors de l’interprétation de Sanjaya, les caméras montraient une jeune fille en larme pendant qu'il chantait. Les médias américains s’étaient déchainés sur cette image, certains plaisantant sur le fait que cette fille avait été payée pour pleurer, d’autres qu’elle pleurait de douleur de l’entendre chanter. A vous de juger en visionnant la vidéo sur le lien http://www.youtube.com/watch?v=Z3Kk4KL62Ic

Enfin, le jury d'Amrican Idol avait qualifié l'interprétation par Sanjaya de la chanson de Bonnie Raitt, « Something to Talk About », d'« absolument horrible ». Vous le comprenez bien, être comparé à Sanjaya aux USA est loin d'être un compliment.

Au lendemain de la victoire de Julien, le magazine People titrait même « Le SANJAYA français gagne. ».

{sidebar id=2}

Actualité au Maroc

 
Joomla SEO powered by JoomSEF