07 Juin 2007
Imprimer
 
Avec ses reprises de titres féminins, Like A Virgin, Moi... Lolita, l'artiste en herbe était parvenu à subjuguer le jury de l'émission, Marianne James, André Manoukian, Manu Katché et Dove Attia. Le jeune homme avait également confirmé sa différence en refusant que M6 filme sa famille pour les besoins du programme.

Cependant, cette façon bien à lui de cultiver la différence a tendance à énerver, comme le souligne son meilleur copain dans le Parisien : "Au lycée et aux Beaux-Arts, il était populaire. Mais comme il était brillant, il provoquait des envies". Avec son look particulier, il est vrai que le chanteur ne passe pas inaperçu : barrette dans les cheveux, tatouages (dont un de l'écrivain Jean d'Ormesson).

Julie, la candidate éliminée la semaine dernière, prend également sa défense : "C'est celui qui le montre le moins, mais c'est sans doute le plus stressé lors des primes". Et son ami d'ajouter : "Il n'est pas dans l'arrogance. Il se protège juste des effets de la médiatisation." Bref, tous tentent d'expliquer l'attitude du blondinet à ceux qui doutent encore de sa sincérité. Julien Doré, quant à lui, donne des explications très claires au sujet de son comportement, bien souvent mal interprété : "Depuis que je suis adolescent, j'ai peur de me montrer fragile. Je suis extrêmement timide et je peux apparaître comme froid et prétentieux. C'est une carapace. Elle m'a servi, jusqu'à présent, à moins m'abîmer." Ce dernier assure pourtant, toujours dans le Parisien, qu'il se sent "sincère et fragile" sur scène, de quoi convaincre les sceptiques, on l'espère.

{sidebar id=2}

Actualité au Maroc

 
Joomla SEO powered by JoomSEF