01 Juillet 2013
Imprimer
 
Le film tunisien
"Je suis très heureux de cette consécration qui est la première pour ce film, je n'imaginais pas qu'en étant parmi les fondateurs de ce Festival en 1977 je serais là en 2013 avec le Grand prix de la compétition", a déclaré le producteur du film, Néjib Ayed, à la cérémonie de remise de ce prix doté de 100.000 dhs.

"Le Royaume des fourmis" raconte la cohabitation entre deux mondes dans la Palestine de 2002, où des bombardements quotidiens, les blindés qui sèment la mort et la désolation, vivent au-dessus d'un monde où les profondeurs de la terre, les grottes et les galeries serpentent le pays et relient les villes sans peine et en toute sécurité, dans des vestiges de différentes civilisations, un monde de paix et de magie règne.

Le prix spécial du jury (70.000 dh), présidé par le Directeur de l'Office national du cinéma Ivoirien et cinéaste Fadika Kramo Lanciné, a été attribué au long-métrage tanzanien "Zamora" du réalisateur Shams Bhanji.

Le prix de la meilleure réalisation (50.000 dh) a été décerné au réalisateur sénégalais Moussa Touré pour son film "la pirogue" et celui du meilleur scénario au scénariste égyptien Amro Salama pour le film "Mosa wir Katile".

Quant aux prix du 1er rôle féminin et masculin (40.000 dh), ils ont été attribués respectivement à l'actrice marocaine Chaimae Ben Acha pour son rôle dans le long-métrage "Malak" et à l'acteur Ayad Nassar dans le long métrage égyptien "Mosa wir Katile".

Par ailleurs, les prix du deuxième rôle féminin et masculin (25.000 dh) sont revenus respectivement à l'actrice Iva Mugalela pour son rôle dans le film du Mozambique "Virgen Margarida" et à l'acteur Laity Fall pour son rôle dans le film sénégalais "La pirogue".

Concernant le prix Don quichotte, qui vise à prospecter le potentiel artistique, culturel et créatif des 17 longs-métrages en compétition officielle du Festival, il a été décerné à la réalisatrice du Burkina Faso, Apolline Traoré, pour son long métrage "Moi Zaphira".

Par ailleurs, le jury de la compétition a octroyé des mentions spéciales à l'actrice Karima Issoufou pour sa prestation dans le film togolais "Shérifa" et au film malgache "Malagassy Mankany".

La cérémonie de clôture du 16ème Festival du cinéma africain de Khouribga a été marquée par la présence notamment du gouverneur de la province de Khouribga, Abdellatif Chadali, et plusieurs autres personnalités.

Dix-sept films étaient en lice pour le Grand Prix du festival. Ils représentaient le Maroc, l'Egypte, la Tunisie, l'île Maurice, le Sénégal, la Côte d'Ivoire, le Madagascar, le Togo, le Nigeria, le Burkina Faso, l'Angola, la Tanzanie, le Mozambique, la Guinée Bissau et le Niger.

Présidé par M. Fadika Kramo Lanciné, le jury de cette édition se composait de la figure artistique française Catherine Jean Joseph Sentuc, de l'actrice marocaine Sanaâ Alaoui et de la comédienne marocaine Hanane El Fadili.

Il comprenait également le réalisateur béninois Dorothé Dognon, l'artiste multimédia gabonais Paul Mouketa et le réalisateur et danseur marocain Lahcen Zinoun.

Le programme de cette édition du Festival du cinéma africain a été ponctué de projections cinématographiques en salles et au profit des personnes à besoins spécifiques, d'un colloque autour du thème "la coproduction entre le Maroc et les cinématographies africaines", d'ateliers de formation, d'une caravane des villages miniers et de projections à la prison locale de Khouribga.

Lire la suite (Source) >>

Actualité au Maroc

 
Joomla SEO powered by JoomSEF