30 Avril 2013
Imprimer
 
Le succès intemporel de Machiavel s'expose à Rome

Grand théoricien du réalisme politique, l'écrivain italien Nicolas Machiavel (1469-1527) fait l'objet d'une exposition à Rome retraçant l'histoire et le succès remporté au cours des siècles par "Le Prince", son œuvre majeure.
L'exposition, ouverte jeudi au musée du Vittoriano dans le centre de la capitale italienne, s'intitule "Le Prince de Nicolas Machiavel à travers le temps. 1513-2013".
Elle est articulée de manière thématique autour d'importantes œuvres d'art, manuscrits inédits et objets anciens provenant de différentes collections privées et publiques comme les Archives de Florence, le musée de la Renaissance de Rome et le Musée du Vatican.
Né pendant la période extrêmement prolifique de la Renaissance, Nicolas Machiavel grandit aussi durant une période d'instabilité politique tant à Florence, où il sera un conseiller de la famille régnante des Médicis, que dans le reste de l'Italie.
"Le Prince", dont il a entrepris l'écriture en 1513 et qui ne sera publié qu'en 1532, donc après sa mort, est une tentative d'identifier une forme politique capable de porter en soi l'énergie nécessaire - la "vertu" - pour affronter de manière efficace un monde intrinsèquement dominé par le chaos. Dans ces conditions, la vertu politique est alors la seule énergie humaine qui puisse s'opposer au hasard et permette aux hommes de dépasser leur propre égoïsme pour accomplir des actions collectives et glorieuses.
Machiavel est l'auteur de maximes politiques qui, au cours des siècles, ont été aussi bien louées que critiquées, mais qui n'ont jamais laissé indifférents les grands hommes politiques et penseurs de l'histoire européenne.
En témoigne par exemple la copie exposée du "Prince" qui appartenait à Napoléon Bonaparte et a été retrouvée dans son carrosse après la bataille de Waterloo en 1815.
Considéré comme le premier traité de politique moderne - la modernité étant fondée notamment sur la distinction entre l'État et la religion -, "Le Prince" de Machiavel est, avec "Pinocchio" de Carlo Collodi, le livre italien le plus traduit dans le monde.

Actualité au Maroc

 
Joomla SEO powered by JoomSEF