09 Mai 2007
Mise à jour le 11 Mai 2007, 18:32
Imprimer
 
Elle appelle ses fans à signer une pétition adressée au gouverneur de Californie Arnold Schwarzenegger pour qu'il fasse usage de son droit de grâce.
"Mon ami Joshua a lancé une pétition. Signez-la s'il vous plaît. Je VOUS AIME TOUS !", écrit Paris Hilton sur son blog qui fournit un lien avec le texte de la pétition (http://www.ipetition.com/petition/PH21781).
{sidebar id=1}Paris Hilton "donne de l'espoir aux jeunes des Etats-Unis et du monde entier", affirme le texte. "Nous, public américain, qui soutenons Paris, sommes choqués, consternés et révoltés par la façon dont Paris a été utilisée comme mauvais exemple de la conduite en état d'ivresse. Nous ne sommes pas pour l'ivresse au volant. Paris aurait dû être sobre. Mais elle ne devrait pas aller en prison", ajoute la pétition en ligne.
Il est peu probable que M. Schwarzenegger intervienne dans cette affaire, a indiqué un porte-parole du gouverneur.
"Il serait inapproprié que le gouverneur (Schwarzenegger) intervienne dans cette affaire tant que la personne (Paris Hilton) n'a pas épuisé tous les moyens légaux", a dit Aaron McLear à la chaîne de télévision locale ABC 7. "Et à ce stade, je ne pense pas que cela soit le cas".
Paris Hilton devrait se présenter dans une prison de l'agglomération de Los Angeles le 5 juin pour commencer à purger sa peine. Elle a qualifié la semaine dernière sa condamnation de "cruelle et injuste".
Par ailleurs, son attaché de presse Elliot Mintz, qu'elle avait congédié lundi, a indiqué à l'AFP qu'après "une très bonne discussion" la nuit dernière avec Paris Hilton, ils avaient décidé de concert de continuer à travailler ensemble.
Elle avait estimé que son attaché de presse, Elliot Mintz, était responsable de ses déboires car il l'aurait assuré qu'elle avait le droit de conduire dans le cadre de ses fonctions professionnelles.
La richissime héritière d'une partie de l'empire hôtelier, âgée de 26 ans, était poursuivie après avoir été interpellée le soir du 27 février au volant de sa voiture sur le célèbre Sunset Boulevard, dans l'ouest de la mégapole californienne.
Elle roulait trop vite et les phares de sa Bentley n'étaient pas allumés, selon le procès-verbal de la police.
Or, le permis de conduire de la jeune femme avait été suspendu à la suite de son arrestation pour conduite en état d'ivresse en septembre 2006, délit qui lui avait valu une condamnation le 22 janvier à trois ans de mise à l'épreuve.
Agences
{sidebar id=2}

Actualité au Maroc

 
Joomla SEO powered by JoomSEF