19 Avril 2007
Mise à jour le 19 Avril 2007, 10:18
Imprimer
 

Les chercheurs de l'INRA ont administré par voie orale de différents stimulants chez des souriceaux nouveau-nés afin d'induire une réponse pro-inflammatoire transitoire au niveau de la muqueuse intestinale. Les résultats ont révélé que cette stimulation a permis de réduire de 90% l'infection par Cryptosporidium parvum à la fois lorsqu'elle était réalisée avant l'infection ou lorsque l'infection était déjà établie.
Toutes ces expériences ayant donné des résultats très prometteurs chez la souris, seront prochainement conduites chez les ruminants qui représentent des réservoirs naturels de la contamination de l'environnement et de l'homme, a indiqué l'INRA dans un communiqué.
De plus, ce travail basé sur la stimulation du système immunitaire inné pourra également être étendu à la protection contre d'autres pathogènes intestinaux. Enfin, l'efficacité prouvée de ces immunostimulants administrés par voie orale permettra de développer voire d'améliorer les vaccins mucosaux.

Le Courrier de Casablanca - Agences

 

De plus, ce travail basé sur la stimulation du système immunitaire inné pourra également être étendu à la protection contre d'autres pathogènes intestinaux. Enfin, l'efficacité prouvée de ces immunostimulants administrés par voie orale permettra de développer voire d'améliorer les vaccins mucosaux.

Actualité au Maroc

 
Joomla SEO powered by JoomSEF