27 Octobre 2011
Mise à jour le 27 Octobre 2011, 21:10
Imprimer
 

mais aussi des packages comprenant l’acte médical et le séjour séduisent de plus en plus. Certes, la pratique la plus médiatisée relève de la chirurgie esthétique, mais l'on vient essentiellement à la capitale économique pour se soigner. Mieux encore, le séjour médical coûte ici 30 à 50% moins cher qu'en Europe.

«Le Maroc, en particulier Casablanca, devrait profiter de la tendance mondiale à se soigner à l'étranger. Surtout grâce à sa proximité des différentes capitales européennes, à la qualité de ses praticiens ainsi qu'à sa stabilité économique et politique», explique Saad Zemmouri, chirurgien dentiste et initiateur de l'implantation de l'établissement Malo clinic à Casablanca. Il est question de 1.000 à 1.200 interventions de chirurgie esthétique par mois avec une proportion de 10 à 15% d'étrangers. Quant aux interventions les plus fréquentes sur les patients étrangers, le critère de la durée du suivi postopératoire est déterminant. Les médecins optent pour celles qui nécessitent le suivi le moins lourd possible et sans anesthésie générale. Liposuccions, augmentation mammaire, légers liftings ou encore des greffes de cheveux. Il y a aussi une forte demande sur les rhinoplasties (intervention sur le nez), les greffes de cheveux, la plastie abdominale... La clientèle est de plus en plus jeune et pas exclusivement féminine. Plusieurs cliniques de la ville, Clinic Guess, La Clinique de l'Esthétique et d'autres, proposent des packs complets. Ces offres proposent une prise en charge complète depuis l'arrivée à l'aéroport jusqu'au retour. Se faire opérer dans un pays tel que le Maroc présente un double intérêt: un voyage touristique et des soins à moindre coût. Les patients pourront combiner chirurgie esthétique à bas coût et séjour au soleil.

Actualité au Maroc

 
Joomla SEO powered by JoomSEF