01 Juin 2013
Imprimer
 
Du sang de mammouth découvert en Russie, l'espoir du clonage renforcé
C'est une expédition menée au début du mois par la Société géographique russe et des spécialistes de l'Université fédérale du nord-est (Iakoutsk, Sibérie orientale) qui a permis d'examiner la carcasse bien conservée d'un mammouth laineux femelle, localisée en août dernier dans le permafrost de l'îlot Maly Liakhovski, dans l'Océan Arctique russe.

La découverte est bien impressionnate puisque les chercheurs ont trouvé pour la première fois une femelle en très bon état de conservation; rapporte l'AFP.

Les chercheurs ne seront pas au bout de leurs belles surprises puisque la carcasse contenait encore des tissus musculaires préservés et du sang. "Quand nous avons percé la glace sous son ventre, du sang a coulé, très foncé. C'est le cas le plus étonnant que j'aie vu dans ma vie", a déclaré le chef de l'expédition.

La découverte est bien surprenante vu l'état du sang trouvé après pas moins de 10000 ans. Le scientifique russe attribue cette découverte aux conditions exceptionnelles dans lesquelles a été conservée durant des milliers d'années la femelle mammouth.

Ainsi, "Cette découverte nous donne des chances réelles de trouver des cellules vivantes qui peuvent permettre de réaliser le projet de clonage d'un mammouth", a déclaré le scientifique. L'université de Iakoutsk a signé l'an dernier un accord avec le Coréen du Sud Hwang Woo-Suk, un spécialiste controversé du clonage et "père" en 2005 du premier chien cloné, baptisé Snuppy, pour ce projet.

Lire la suite (Source) >>

Actualité au Maroc

 
Joomla SEO powered by JoomSEF