29 Avril 2007
Imprimer
 

L'une des particularités de ce médicamment est qu'il n'affecte que les cellules touchées par le cancer, sans porter atteinte aux tissus sains, contrairement à la chimiothérapie, qui touche l'ensemble du système immunitaire.
Ce médicament, développé par l'Institut de chimie organique et de biochimie de Prague, a été testé par le laboratoire américain Gilead, qui envisage de l'appliquer à plusieurs milliers de malades du cancer des ganglionslymphatiques aux Etats-Unis.
Les chercheurs sont en train d'étudier les effets secondaires de ce médicamment, qui serait mis sur le marché dans six ans. Le cancer des ganglions lymphatiques compte pour un quart de l'ensemble des maladies cancérigènes.

courriercasablanca.com|Agences

Actualité au Maroc

 
Joomla SEO powered by JoomSEF