04 Juillet 2013
Imprimer
 
Le retour en force des joueurs marocains d’Europe en championnat

Le recrutement par le Wydad en 2010 de Farid Talhaoui a eu un effet de boule de neige auprès des autres clubs nationaux. Ce joueur qui a porté les couleurs de plusieurs clubs de Nationale ou de Ligue 2 française a ouvert la voie à d’autres footballeurs d’origine marocaine qui ont estimé qu’il était temps de mettre le cap sur le Maroc pour donner un nouveau souffle à leur carrière.Pour le cas Talhaoui, qui a connu ses jours de gloire avec l’équipe nationale olympique où il a été choisi troisième meilleur joueur aux JO d’Athènes en 2004, son parcours avec le Wydad a été ponctué par des hauts et des bas, mais cela ne l’a pas empêché de faire de nouveau un crochet (2011-2012) du côté de l’Hexagone pour jouer avec l’AS Lyon-Duchère, un club de CFA (Championnat de France amateur). Une pige qui fut d’une courte durée puisque la saison écoulée, il a évolué à  l’Olympique de Khouribga.
Si Farid Talhaoui a eu quelques difficultés pour recouvrir une place de titulaire au sein du WAC et même de l’OCK cette saison, ce n’est point le cas pour Samir Malcuit, le Franco-Maroco-Congolais.
Avec le Raja, il avait réussi pleinement sa saison inaugurale, en dépit du fait qu’il soit transféré au MAS. Avec le club fassi, l’ex-sociétaire de l’équipe «B» de l’Olympique de Marseille s’est illustré de la plus belle manière au cours de l’exercice écoulé, contribuant au plus haut point, grâce à ses buts décisifs, au résultat positif enregistré en fin de compte : une troisième place qualificative à la Coupe de la CAF, épreuve que le MAS avait remportée en 2011.
Les bonnes performances de Malcuit ont poussé les dirigeants du MAS à aller chercher de nouveau l’oiseau rare en dehors du territoire national. Pour combler le départ du défenseur Samir Zekroumi, ils se sont attachés les services de Redouane Staout, un arrière central qui évoluait en CFA. Leur deuxième recrue durant ce marché estival a été Khalid Krikech, ex-international olympique qui jouait pour l’équipe réserve du club espagnol de Levante.
A ces deux nouveaux venus au championnat qui débutera le 23 août prochain, pourraient s’ajouter deux autres.
Sachant qu’un troisième a déjà rejoint le FUS. Il s’agit de Karim Lamrabet, ex-international français juniors, qui a signé un contrat de 3 ans avec le club du Fath engagé dans la phase de poules de la Coupe de la CAF qui débutera le 19 de ce  mois.
 Pour le moment, le WAC teste Adil Oussar, un joueur qui avait défendu les couleurs des clubs néerlandais de Graafschap et de Feyenoord, entre autres. Il occupe le poste de milieu défensif et il a été intégré par le coach Abderrahim Taleb lors du match remporté mardi par le Wydad contre Nada Zmamra par trois buts à zéro. L’autre joueur, dont l’image pourrait servir le championnat national, est Jaouad Zaïri. Il se trouve actuellement avec l’AS.FAR et s’il parvient à donner satisfaction et à réussir les tests qui vont avec, tout laisse croire qu’un accord de principe devra être trouvé pour que l’ex-star de la sélection marocaine finaliste de la CAN 2004 rejoigne les FAR, club qualifié à la Ligue africaine des clubs champions et coaché désormais par Jaouad Milani qui a succédé à Abderrazak Khairi .  
Pour rappel, Jaouad Zaïri a évolué dans de nombreux clubs, entamant sa carrière professionnelle en championnat français en 2000-2001 avec FC.Guegnon. Mais c’est avec FC.Sochaux (2001-2005) qu’il s’était forgé un nom, s’offrant même le luxe d’être l’auteur du 3000ème but de ce club de Ligue 1, avec lequel il avait disputé 87 matches et gagné la Coupe de la Ligue en 2004.
Après 2005, Zaïri a entamé la phase de joueur globe trotter, allant en Arabie Saoudite à l’Ittihad de Jeddah (2005-2006), au Portugal à Boavista (2006-2007), en France à FC Nantes (2007), en Grèce à PAE Asteras ripolis (2007-2009), à l’Olympiakos (2009-2011) et à PAS Giannina (2011-2012), à Chypre à Anoorhosis Famagouste (2012), au Qatar à Qatar Sports Club (2012-2013) et au Sultanat d’Oman à Al Hilal Salah (2013).
Après ce long périple, 2013-2014 sera-t-elle l’année de Zaïri avec l’AS FAR ? En tout cas, il aura tout à gagner en  signant à 31 printemps avec l’un des grands clubs du football national, habitué à jouer les premiers rôles sur tous les tableaux. D’ailleurs, un retour en équipe nationale pour Zaïri, qui compte 34 sélections (2000-2010) est possible avec l’AS FAR, et ce n’est ni Salah Eddine El Akkal ni Youssef Keddioui qui diront le contraire.  

Lire la suite (Source) >>

Actualité au Maroc

 
Joomla SEO powered by JoomSEF