26 Juin 2012
Imprimer
 
Balotelli en ballottage favorable
Rooney inoffensif, Welbeck transparent, Cassano peu inspiré... alors Balotelli, sans marquer, aura au moins eu le mérite d'apporter un souffle de légèreté et un brin de spectacle dans un empesé quart de finale Angleterre-Italie (0-0 a.p., 2-4 t.a.b.), dimanche à Kiev.
A 21 ans et 12 sélections au compteur (2 buts) "Super Mario" a aussi eu le culot de se lancer le premier dans la série de tirs au but, réussissant le sien lors d'une séance qui allait sourire aux Azzurri.
Balle au pied pas falot, Balotelli a fait du Mario. Un mélange de nonchalance et d'éclairs, pour peser d'une large empreinte sur la partie. L'attaquant de 21 ans, pas toujours très mature sur un terrain comme dans la vie, avait assumé la comparaison faite par son agent avec Peter Pan, "parce que je fais les choses à ma manière, je suis assez libre".
Libre, oui; libéré, non.
Car "Mario the infuriating" (l'agaçant), comme on l'appelle parfois outre-Manche, c'est aussi des frappes de loin incongrues vu son placement et le mur de joueurs qui se dresse devant lui, et une kyrielle d'occasions ratées.
Les marques d'énervement, consubstantielles au personnage, ont aussi jalonné sa prestation. Elle l'avait déjà escorté lors du premier tour. Il s'était avoué "ému" de disputer son premier Euro. Sa mise sur le banc lors du troisième match l'avait piqué, et il avait marqué, d'un superbe geste acrobatique.
Mais dimanche, la réussite l'a fui. Joueur de profondeur, il a pourtant souvent faussé compagnie au duo Terry-Lescott en partant

Lire la suite (Source) >>

Actualité au Maroc

 
Joomla SEO powered by JoomSEF