13 Mai 2007
Imprimer
 
L'auteur du documentaire-brûlot à succès "Fahrenheit 9/11", Palme d'or en 2004, qui dénonçait la gestion de la crise des attentats du 11 septembre 2001 par le président des Etats-Unis, estime dans une lettre adressée vendredi au secrétaire du Trésor américain Henry Paulson que la Maison Blanche pourrait avoir ouvert cette enquête pour des raisons politiques.
{sidebar id=1}"Pendant cinq ans et demi, l'administration Bush a ignoré et négligé les héros de la communauté du 11-Septembre", écrit-il dans cette missive affichée sur le site Internet de gauche "Daily Kos". "Ces premiers sauveteurs héroïques ont été livrés à eux-mêmes, sans couverture de santé et sans soins".
"Je comprends pourquoi l'administration Bush s'est lancée à ma poursuite: j'ai tenté d'aider les mêmes personnes qu'elle refuse d'aider. Mais à moins que George W. Bush rende illégale l'aide de son prochain, je n'ai enfreint aucune loi et je n'ai rien à cacher", lance Michael Moore.
Et de souligner que les laboratoires et les groupes de santé privés qu'il dénonce dans "Sicko" ont largement financé la campagne de réélection du président Bush en 2004, et appuient depuis quatre ans les candidats républicains. "Je peux comprendre pourquoi le principal bénéficiaire de ces contributions -le président Bush- voudrait harceler, intimider et potentiellement empêcher ce film d'être vu par un public le plus large possible", accuse le pamphlétaire.
Les responsables du Trésor à Washington se sont refusés à tout commentaire sur la lettre, invoquant le devoir de réserve sur les enquêtes en cours.
Agences
{sidebar id=2}

Actualité au Maroc

 
Joomla SEO powered by JoomSEF