10 Décembre 2012
Imprimer
 
Gretchen Molannen s'est donnée la mort le week-end dernier à 39 ans. La veille, elle avait donné une interview au Tampa Bay Times pour évoquer sa maladie : le syndrome d'excitation génitale persistante (SEGP).

C'est une maladie extrêmement rare. Le syndrome d'excitation génitale persistante (SEGP) reste en effet un mystère pour la grande majorité des scientifiques. Touchant les femmes, cette maladie amène une vive excitation au niveau des parties intimes quel que soit le contexte. Rien ne peut soulager ces orgasmes à répétition qui peuvent durer des heures voire des jours, ni même l'activité sexuelle. Cette maladie serait due à un dysfonctionnement nerveux et n'aurait rien à voir avec la nymphomanie, qui est la recherche permanente du plaisir sexuel.

Victime de la SEGP depuis l'âge de 23 ans, Gretchen Molannen a essayé de faire comprendre sa maladie au Tampa Bay Times. Elle a expliqué que sa vie était un cauchemar. Identifié dix ans auparavant, le syndrome avait contraint la femme à quitter son travail de traductrice. Croyant au départ à un simple dérèglement hormonal, elle a raconté avoir ressenti "près de 50 orgasmes". La maladie devenait alors incompatible avec son emploi car elle était obligée de s'isoler plusieurs fois par jour pendant des heures. "C’est comme un bouton qu’on voudrait mettre sur off, mais qui ne répond pas. Quand l’excitation arrive, elle est incontrôlable. Je suis en sueur, mon cœur bat à tout rompre, chaque centimètre de mon corps me fait mal. Je panique, j’ai peur de mourir et puis je m’effondre sur le sol et éclate en sanglots", a témoigné Gretchen Molannen.

Après la perte de son emploi, elle a fait une demande de pension d'invalidité qui lui a été refusée, sa maladie n'étant pas reconnue. Sans aucun moyen de se soigner, elle a décidé de se suicider le lendemain de son interview avec le Tampa Bay Times. Il existerait des milliers de femmes à souffrir de la SEGP dans le monde.

Retrouvez cet article sur Atlantico

Sexe : les actrices porno ont une sexualité plus débridée que les autres...
Le projet de mariage unisexe ou la tentation de la déraison
Les sept chantages inacceptables des partisans du mariage unisexe
Sexe, alcool et bénévolat… Les clés du bonheur !

Lire la suite (Source) >>

Actualité au Maroc

 
Joomla SEO powered by JoomSEF