13 Août 2007
Mise à jour le 13 Août 2007, 11:39
Imprimer
 
''C'est un marché en plein essor qui offre beaucoup de potentiel'', assure l'article citant Henry Azzam, P.-D.G. de la division du Proche-Orient et de l'Afrique du Nord de Deutsche Bank, qui assure que ''Casablanca est le Centre d'affaires du Maghreb''.
{sidebar id=1}
Lui faisant écho, Badr Alioua, responsable des transactions sur les actions et valeurs à revenu fixe de la Banque Attijariwafa, soutient que Casablanca est l'endroit le plus formidable et le plus recherché pour les affaires dans le monde arabe.

Grâce aux réformes initiées par S.M. le Roi Mohammed VI, les jeunes Marocains instruits ne quitteront pas leur pays, affirme M. Alioua qui assure que ''le facteur jeunesse de ce marché est d'une importance capitale pour la poursuite de nos succès''.

Rappelant que le Produit intérieur brut (PIB) du Maroc a crû de 8,1% en 2006 contre 1,7% en 2005, l'agence Bloomberg relève que Moody's Investors Service qui qualifie le Maroc de ''stable'' indique que ses atouts sur le plan du crédit sont ''sa population jeune de même que ses progrès structurels et démocratiques''.

Avec une capitalisation de 47,2 milliards US représentant 69 entreprises, la Bourse de Casablanca, vieille de 77 ans, est bien modeste par rapport à la capitalisation boursière de 13,4 billions US (un billion équivaut à 1.000 milliards) des entreprises qui composent l'indice S&P 500, mais il reste que les Bourses de Casablanca et du Koweït sont celles qui offrent la meilleure performance parmi les 10 Bourses du monde arabe, souligne l'article.
{sidebar id=2}
Lematin

Actualité au Maroc

 
Joomla SEO powered by JoomSEF