08 Août 2007
Mise à jour le 08 Août 2007, 07:00
Imprimer
 

Selon l'Office des changes. A fin juin dernier, les recettes voyages ont atteint quelque 23,6 MMDH (milliards de dirham) contre 22 MMDH durant la période correspondante de 2006, précise l'Office, qui vient de publier les indicateurs mensuels des échanges extérieurs du Maroc pour la période janvier-juin.

{sidebar id=1}

Comparativement à la moyenne à fin juin des années 2002 à 2006, soit 15,1 MMDH, les ressources ont enregistré une expansion de 55,6%. Un mois plus tôt, en mai dernier, ces mêmes recettes se sont inscrites en hausse de 8%, en variation annuelle, et de 56% par rapport à la moyenne des cinq dernières années. Le marché marocain semble donc profiter de l'élan dont fait preuve le tourisme mondial, les arrivées de touristes internationaux ayant affiché un taux de croissance de 6% lors des cinq premiers mois, soit 15 millions de touristes de plus qu'en 2006.

L'expansion économique au niveau mondial, surtout dans les pays asiatiques, le dynamisme sous-jacent du transport aérien et l'essor des compagnies à bas coûts, malgré la hausse des prix des carburants, expliquent dans une grande mesure l'essor du secteur. Les perspectives de croissance pour le tourisme mondial restent globalement positives pour 2007 selon l'Organisation mondiale du tourisme.

Son rythme d'évolution pourrait être légèrement supérieur à sa moyenne de longue période, située à 4,1%. Par ailleurs, les dépenses voyages se sont chiffrées, durant le premier semestre 2007, à quelque 2,7 MMDH pour enregistrer une hausse de 10,7% par rapport à la même période de 2006. La balance voyages fait ainsi ressortir un excédent en hausse de 6,8%.

Pour leur part, les MRE ont transféré au Maroc l'équivalent de 24,5 MMDH contre 21,4 MMDH une année auparavant. Par rapport à la moyenne à fin juin des années 2002 à 2006, soit 17,4 MMDH, les recettes MRE ont enregistré une progression de 40,6%.
A fin 2006, en accroissement de 17,5%, les transferts de fonds effectués par les MRE se sont élevés à 47,9 MMDH. Ces derniers ont émané à hauteur de 86% de la zone euro, de 5,7% des Etats-Unis et de 5,6% du Moyen-Orient.

Les entrées au titre des pensions et autres allocations sociales ayant porté sur 6,6 MMDH, les transferts courants privés ont laissé apparaître, en définitive, un excédent de 53,5 MMDH, en hausse de 17,2%. Une tendance similaire à celle des cinq premiers mois de l'année et au terme de laquelle ces mêmes transferts ont atteint 20,2 MMDH, soit une progression de 15,6%, en variation annuelle. Cette tendance pourrait se poursuivre en 2007, au vu de la situation favorable de change euro/dirham. L'amélioration continue des recettes touristiques et des transferts des MRE a permis d'alimenter les disponibilités en devises.

Les avoirs extérieurs nets peuvent, ainsi, couvrir l'équivalent de près d'un an d'importations de marchandises (hors admissions temporaires pour perfectionnement actif sans paiement et importations dans la zone franche de Tanger).

A fin mai dernier et alimentés par les disponibilités en devises, les avoirs extérieurs nets, détenus par l'Institution d'émission, se sont chiffrés à plus de 172,7 MMDH. Pour leur part, les recettes au titre des investissements et prêts privés étrangers se sont élevées, à fin juin 2007, à quelque 15,9 MMDH, en progression de 35%. Par nature d'opération, les investissements directs ont participé à hauteur de 78,5% dans le total de ces recettes.

Les investissements de portefeuille et les prêts privés y ont participé respectivement pour 17,6% et 3,9%.

{sidebar id=2}

 

Source : Lematin

 

Actualité au Maroc

 
Joomla SEO powered by JoomSEF