03 Août 2007
Mise à jour le 03 Août 2007, 12:13
Imprimer
 
Au terme du premier semestre 2007, les résultats consolidés, qui ont culminé à des crêtes autrement plus remarquables, se sont avérés
supérieurs aux attentes.

«Nous avons dépassé, et de très loin, nos objectifs», a déclaré Abdeslam Ahizoune président du directoire de Maroc Telecom.
{sidebar id=1}
Lors d'une conférence organisée hier à Rabat, le groupe, qui a dévoilé ses résultats au titre des six premiers mois de cette année, a vu son résultat opérationnel consolidé bondir de 33,6 % à 5.999 MDH (plus de 34,5 % sur une base comparable). A l'issue de la même période, l'ensemble des activités ont généré un résultat opérationnel de 5.758 MDH, en hausse de 32,3%.

Une performance qui s'explique, selon A. Ahizoune, par l'effet conjugué de la hausse du chiffre d'affaires, de la maîtrise des coûts d'acquisition, malgré la forte croissance des parcs Mobile et ADSL et du contrôle des coûts opérationnels. «Grâce à la forte croissance du marché, stimulée par les offres innovantes et compétitives de Maroc Telecom, nos résultats semestriels sont en forte progression et nous conduisent à relever tout aussi fortement nos prévisions annuelles», a encore indiqué Ahizoune.

Désormais, cette société, cotée simultanément à Casablanca et à Paris, table sur une croissance du chiffre d'affaires supérieure à 16 % et sur une progression de 18 % du résultat opérationnel.
Des perspectives d'autant plus attendues qu'il faut dire que l'ensemble des activités du groupe ont emprunté des trajectoires ascendantes.

Au niveau du Mobile, par exemple, Maroc Telecom a pu enregistrer une hausse de 41% à 4.341 MDH. L'opérateur a pu attirer 11,7 millions de clients et s'accaparer ainsi une part de marché de 66,4%. Un résultat imputable pour l'essentiel à la forte croissance du chiffre d'affaires et du parc. Une propension qui a été aussi confortée par un contrôle approprié des coûts d'acquisitions.

Les activités Fixe et Internet au Maroc ont réalisé, quant à elles, un résultat opérationnel de 1.417 MDH, soit une hausse de 11,2%.
Ainsi le nombre de lignes internet ont-elles atteint 444.000, dont 98,5% ADSL. Un chiffre qui s'explique par le lancement de nouvelles offres, notamment celles téléphoniques par cet opérateur, en l'occurrence «Phony», l'offre de téléphone fixe à base de technologie CDMA dans le monde rural, et le lancement du portail multimédia «Mobile Zone».

Des percées que l'on retrouve aussi du côté des filiales africaines. Ainsi en est-il de Mauritel, dont l'ensemble des activités a généré un résultat opérationnel de 217 MDH, en hausse de 57,2% grâce surtout aux performances de l'activité Mobile. Idem pour la filiale burkinabé, Onatel, qui a réalisé un bon résultat opérationnel estimé à 150 MDH, soit tout de même une progression de 262 %. Plus encore, le succès retentissant réalisé par l'opérateur sur le Continent aura même été appréhendé à sa juste portée par d'autres pays comme l'attestent les propositions émanant du Mali et de la Guinée, notamment.

Pour l'heure, Maroc Telecom serait en négociation pour entrer dans de nouveaux marchés en Europe, en l'occurrence en Espagne, en Italie et aux Pays-Bas.
Des concertations qui interviennent à la suite du lancement de Mobisud en France et en Belgique.
{sidebar id=2}

Source : Lematin

Actualité au Maroc

 
Joomla SEO powered by JoomSEF