25 Avril 2013
Imprimer
 
Vivendi reçoit deux offres de reprise
"Vivendi annonce avoir reçu deux offres de reprise engageantes pour sa participation de 53 pc dans Maroc Telecom", précise le communiqué publié mercredi à Paris.

Le Groupe, dont l’annonce intervient avant la réunion de son assemblée générale le 30 avril, "va examiner ces propositions dans les prochaines semaines, dans le meilleur intérêt des actionnaires de Vivendi et de Maroc Telecom", indique-t-on de même source.

D’après les médias français, les deux offres proviennent des opérateurs qatari Ooredoo, déjà présent en Algérie et en Tunisie, et émirati Etisalat, implanté dans onze pays africains.

Le géant émirati des télécommunications avait annoncé, depuis Abou Dhabi, son intention de déposer mercredi "une offre contraignante pour l’acquisition de toutes les parts" (53 pc) détenues par Vivendi dans Maroc Telecom, peu avant l’officialisation des deux offres reçues par le groupe français.

Vivendi espère tirer 4,5 milliards d’euros de cette cession, selon Le Figaro qui rappelle, en revanche, qu’avant même d’engager des négociations exclusives avec l’un des deux opérateurs, le groupe "devra obtenir le feu vert du gouvernement marocain, actionnaire à hauteur de 30 pc de Maroc Telecom".

Le journal estime que les négociations pourraient s’ouvrir en juin pour une vente à la rentrée de septembre, notant qu’après cette cession, Vivendi pourra enclencher le processus de transformation du conglomérat, entamé il y a un an.

"Réaliser une cession avant l’assemblée générale avait valeur de test" pour Jean-René Fourtou, le président du conseil de surveillance de Vivendi, estime, de son cô té, le journal économique +Les Echos+ qui considère que ces offres fermes comme "une bonne nouvelle pour le groupe qui jusque là semble avoir fait du sur-place depuis l’an dernier".

Il y a un an, Fourtou avait promis au marché de réviser la stratégie et le périmètre du groupe, qui souffre toujours d’une décote de holding. "Le schéma semblait clair: Vivendi allait se défaire de tout ou partie de sa branche télécoms", mais depuis le groupe français a été pris "dans un maelstr?m de rumeurs, tous les banquiers de la place ayant des projets pour lui", relève le quotidien.

Au coeur des univers des contenus, des plates-formes et des réseaux, Vivendi a réalisé en 2012 un chiffre d’affaires de 29 milliards d’euros et un résultat net ajusté de 2,55 milliards d’euros.

Lire la suite (Source) >>

Actualité au Maroc

 
Joomla SEO powered by JoomSEF