20 Avril 2007
Mise à jour le 07 Mai 2007, 07:08
Imprimer
 

La consistance de ce vaste chantier, dont l'emplacement est prévu sur une superficie de 25 ha sur la baie de Tanger, comprend notamment l'aménagement et l'équipement des pavillons thématiques pour un investissement de 500 millions dh, la construction de logements à proximité du site pour un coût de 600 millions dh, et la construction d'un palais des congrès (100 millions dh).
Comme pour plusieurs villes qui avaient abrité une telle manifestation (NDLR la Tour Eiffel à été construite à l'occasion de l'exposition universelle de 1889), la manifestation lèguera à la ville un monument qui constituera son emblème aux niveaux national et international. En effet, les organisateurs de l'Expo-2012 prévoient la construction d'un signe identitaire dit ''Soleil Couchant''.
Le monument, une merveille architecturale, coûtera un investissement de 250 millions dh.
Selon les détails dévoilés pour la première fois par les responsables de la candidature, le soleil couchant, qui prendra la forme d'une demi sphère posée sur la baie de Tanger, comprendra des aquariums, des galeries d'exposition ainsi qu'une grande salle de conférences.
Le site devant abriter l'exposition, qui constitue un maillon important du dossier de candidature de Tanger, représente un concept d'aménagement inédit selon les normes internationales les plus strictes, en particulier en matière de sécurité et de fonctionnement, ont assuré les responsables de la candidature de Tanger.
Un site facilement accessible grâce à trois importants axes routiers en plus des lignes de transport en commun devant relier, d'une part, le site au centre ville et à la gare ferroviaire et, d'autre part, les bus chargés d'assurer une navette entre le site et le port de Tanger. Des zones de stationnement d'une capacité d'accueil de 8.000 voitures et 500 autocars sont également prévues.
Une telle logistique s'impose pour cet événement d'envergure qui prévoit, selon des études, une affluence de 6 millions de visiteurs durant les trois mois de l'exposition (16 juin-16 septembre), avec une moyenne quotidienne qui pourrait atteindre jusqu'à 130.000 visiteurs.
Les détails des statistiques prévisionnelles indiquent que cette affluence sera constituée de près d'un million de touristes en provenance de l'Espagne, du sud du Portugal et du sud de l'Italie.
D'autre part, les organisateurs prévoient aussi la visite de près de 600.000 Marocains résidant à l'étranger (MRE), Tanger étant le principal passage des MRE de retour au pays pour les vacances d'été.
Pour ce qui est des participants, plus de 80 pays sont attendus à cette exposition en plus des exposants privés, d'organisations internationales et d'ONG. A cet égard, un programme spécifique visant l'incitation de la participation des pays en développement à l'Expo-2012 de Tanger a été présenté au bureau international des expositions (BIE).
En vertu de ce programme, le Maroc s'engage à prendre en charge la participation de certains pays en voie de développement d'Afrique, d'Amérique Latine, des Caraïbes et d'Asie afin de garantir une participation équilibrée de toutes les régions du monde.
Côté promotion de cet événement au niveau international, le dossier de candidature envisage un plan de communication qui prévoit une panoplie de supports promotionnels adaptés aux différentes cibles dès 2008 et jusqu'à la phase post-Exposition.
Quant à la viabilité du projet, les organisateurs sont plutôt optimistes.
L'on prévoit que l'événement devrait générer, à lui seul et selon les estimations établies, 1,2 milliard dh de recettes directes. Les revenus liés à la vente des actifs pré et post-Exposition (immobilier, bâtisses,..) devraient générer 6,3 milliards dh. Les bénéfices de reconversion serviront à la réalisation de nouveaux projets sociaux et culturels pour la ville de Tanger, assure-t-on.
La cité gagnera également un legs d'infrastructures culturelles et d'animation. Il s'agit notamment d'un espace d'exposition de 20.000 m2, des espaces d'animation, des théâtres en plein air et du signe emblème de la manifestation.
La ville de Tanger se trouve en concurrence avec les candidatures des villes de Yesou (Corée du Sud) et de Wroclaw (Pologne) pour l'organisation de l'édition 2012 de l'exposition internationale.
Après la visite d'une délégation d'enquête du BIE, prévue le 24 avril, pour vérifier la viabilité de la candidature de Tanger, un vote en assemblée général de cette organisation interviendra en décembre prochain pour départager les trois candidatures.

MAP

Actualité au Maroc

 
Joomla SEO powered by JoomSEF