30 Avril 2013
Imprimer
 
Aux Pays-Bas, la reine Beatrix cède son trône à son fils Willem-Alexander

Le prince-héritier Willem-Alexander, est devenu mardi à 10h10 le nouveau roi des Pays-Bas après la signature par sa mère Beatrix de l’acte d’abdication.

Willem-Alexander, 46 ans, devient le premier d’une nouvelle génération de souverains européens à monter sur le trône ainsi que le premier héritier masculin à accéder au trône néerlandais depuis 1890. L’acte d’abdication a ensuite été signé par le nouveau roi et les représentants du gouvernement, dont le Premier ministre Mark Rutte.

La cérémonie a été retransmise par des écrans géants en direct sur la place du Dam, située juste devant le palais royal. La foule présente, près de 25 000 personnes, chantait «Merci Bea» et une immense clameur s’est fait entendre quand Beatrix est apparue à l’écran.

La fille aînée du couple royal, Catharina-Amalia, 9 ans, est désormais la princesse-héritière du royaume. Beatrix, très émue et portant un ensemble mauve, a déclaré «faire place à une nouvelle génération».

Dès 08h30, des milliers de personnes s’étaient déjà rassemblées sur la place du Dam, dans le centre d’Amsterdam et point névralgique des festivités royales, où sont situés le palais royal et la «Nieuwe Kerk», où le Prince prêtera serment.

Certains ont passé la nuit sur place, d’autres sont arrivés tôt «pour avoir une bonne place», comme Edith, 22 ans. Dans la foule, chapeaux, costumes, lunettes de soleil, couronnes en plastique gonflables, mains géantes orange, drapeaux néerlandais sont de mise, et un drapeau argentin proclame : «Merci aux Pays-Bas d’aimer Maxima et de lui faire confiance».

A la gare centrale ceux rentrant chez eux après une nuit de fête croisaient ceux qui arrivent. Plus de 800 000 visiteurs tout d’orange vêtus, la couleur de la famille royale, les Orange-Nassau, sont attendus dans les rues d’Amsterdam pour une journée de faste. Le jeune roi sera le premier homme à monter sur le trône depuis 1890, après trois reines et une régente.

Willem-Alexander, une nouvelle génération

Sa mère la reine Beatrix, avait assuré dans son adieu à la Nation retransmis à la télévision, que Willem-Alexander était «prêt à tous niveaux».

«Ni le pouvoir, ni la volonté personnelle, ni l’autorité héréditaire mais uniquement la volonté de servir la communauté peut donner de la substance à la royauté actuelle'», avait déclaré la reine, une phrase qu’elle avait déjà prononcée il y a 33 ans.

Willem-Alexander sera le premier d’une nouvelle génération de monarques européens, dont la moyenne d’âge est actuellement de 71 ans, à régner dès la signature par la reine Beatrix de l’acte d’abdication qui fera à nouveau d’elle une princesse, vers 10h15.

La famille royale apparaîtra ensuite sur le balcon du palais, afin de saluer les quelque 20 000 personnes présentes sur le Dam, bordé d’un côté par le palais et de l’autre par la «Nieuwe Kerk», une ancienne église, où se tiendra la cérémonie d’investiture.

Le jeune souverain devrait adopter un style plus détendu que celui de sa mère: dans une interview diffusée par la télévision publique deux semaines avant son intronisation. Il veut être un «monarque du XXIe siècle» conciliant tradition et modernité et surtout pas un «fétichiste du protocole». Le rôle du monarque a évolué depuis la création en 1815 du Royaume des Pays-Bas, jusque là une république.

Le nouveau roi, qui ne participera plus à la formation du gouvernement, prêtera serment devant les deux chambres du parlement, réunies en session extraordinaire dans la «Nieuwe Kerk». Il sera alors intronisé et non couronné, une nuance marquant la séparation entre l’Église et la monarchie aux Pays-Bas.

Vers 19h30, les 17 millions de Néerlandais seront invités à entonner en choeur le «Koningslied», ou chanson du roi spécialement créée pour l’occasion et critiquée pour son improbable mélange de style de dessins animés, de musique populaire et de rap, le tout soutenu par des paroles simplistes avec une grammaire déficiente.

Une multitude de concerts et de fêtes de rue sont prévues dans le pays, dont une performance en plein-air du DJ néerlandais Armin van Buuren.

Cette journée de célébration, historique pour les Néerlandais, sera marquée par l’absence du père de la future reine Maxima, Jorge Zorreguieta, en raison de son rôle controversé durant la dictature argentine, et celle du frère de Willem-Alexander, le prince Friso, dans le coma depuis un accident de ski en février 2012.

Princes et princesses héritiers du gotha européen, l’ex-secrétaire général des Nations unies Kofi Annan et le président du Comité international olympique Jacques Rogge, assisteront à la cérémonie et aux festivités.

Lundi soir, un dîner de gala a réuni autour de la reine et du futur couple royal toutes les délégations au Rijksmuseum, le célèbre musée récemment rouvert après 10 ans de rénovation.

Actualité au Maroc

 
Joomla SEO powered by JoomSEF