26 Avril 2007
Mise à jour le 07 Mai 2007, 06:57
Imprimer
 
M. Wilder a fait ces remarques la veille de la visite du Premier ministre japonais Shinzo Abe à la Maison Blanche. Il s'agit du premier voyage de M. Abe aux Etats-Unis depuis qu'il est à la tête du gouvernement.
Néanmoins, M. Wilder a déclaré que M. Bush estime que M. Abe "a fait beaucoup" ces dernières semaines pour effacer les malentendus concernant la question historique des "femmes de réconfort".
M. Abe a indiqué que la position officielle du Japon n'avait pas changé et qu'il s'excusait personnellement pour les horribles traitements imposés à ces femmes, a déclaré M. Wilder.
M. Abe a renouvelé ses excuses récemment pour les implications de l'armée et du gouvernement de l'époque dans le recrutement forcé des femmes des pays asiatiques dans le but de fournir des relations sexuelles aux militaires japonais pendant la Seconde Guerre Mondiale.
Environ 200 000 femmes ont été contraintes de servir d'esclaves sexuelles aux forces japonaises pendant la Seconde Guerre Mondiale, la plupart d'entre elles étant originaires des pays envahis par le Japon à l'époque.
Le Courrier de Casablanca - Agences

Actualité au Maroc

 
Joomla SEO powered by JoomSEF