19 Avril 2007
Mise à jour le 19 Avril 2007, 09:15
Imprimer
 

Il a ajouté qu'il y a aussi les premiers signes de développements que l'an prochain Israël pourra s'efforcer de faire des progrès sur la résolution des conflits avec ses voisins, notamment avec les Palestiniens.
Les remarques de M. Olmert interviennent alors que les ministres arabes des Affaires étrangères ont choisi mercredi l'Egypte et la Jordanie pour contacter Israël et essayer de le persuader d'accepter l'initiative de paix arabe qui a été relancée par le 19e sommet arabe à Riyad fin mars.
La décision a été prise par les 13 ministres des Affaires étrangères du nouveau comité de l'initiative de paix qui s'est réuni au Caire avec la participation du secrétaire général de la Ligue arabe, Amr Moussa.
L'initiative, approuvée en premier par la Ligue arabe lors de son sommet à Beyrouth en 2002, appelle Israël à se retirer des territoires arabes occupés pendant la guerre au Moyen-Orient de 1967, et à l'établissement d'un Etat palestinien indépendant.
En début de semaine, M. Olmert a indiqué à son gouvernement qu'il voulait bien discuter avec les représentants des pays arabes pour régler le conflit israélo-palestinien.
Le Premier ministre a mentionné à plusieurs reprises l'initiative réalisée sous la médiation de l'Arabie saoudite ces derniers mois, disant qu'il y a des éléments intéressants et que cette initiative pourrait être la base de la négociation avec les pays arabes.

Le Courrier de Casablanca - Agences

Actualité au Maroc

 
Joomla SEO powered by JoomSEF