ouS'nscrire
FERMER
CLOSE
19 Avril 2007
Mise à jour le 19 Avril 2007, 08:27
PDF
Imprimer
Envoyer
 
De même, le porte-parole du Bureau national des statistiques, Li Xiaochao, qui présentait ces chiffres, a souligné qu'"il pourrait y avoir un risque de surchauffe, si la croissance rapide continuait pendant une certaine période".
Pour l'heure, ni les autorités ni les analystes ne se montrent trop alarmistes, soulignant que la croissance reste inférieure à celle du deuxième trimestre 2006 (+11,3%).
Le produit intérieur brut avait finalement progressé de 10,7% sur l'ensemble de l'année, la quatrième consécutive de croissance à deux chiffres et la plus forte en onze ans.

Le Courrier de Casablanca - Agences

Actualité au Maroc