ouS'nscrire
FERMER
CLOSE
 
«Ni Est, ni Ouest» de Kamel Nuseirat: Une pièce de théâtre brise le tabou des relations entre Palestiniens et Jordaniens
Jaber le Jordanien et Zarifeh la Palestinienne sont mariés et se disputent tout le temps, surtout quand leurs équipes de football préférées s’affrontent. Une pièce de théâtre présentée à Amman lève le voile sur les relations complexes entre le royaume et «ses» Palestiniens.«Ni Est, ni Ouest» est une pièce qui met en scène de façon subtile et avec beaucoup d’humour le clivage entre les Jordaniens, habitant la rive est du Jourdain, et les Palestiniens du royaume, originaires de Cisjordanie, située sur la rive ouest.
Cette pièce, qui a connu un véritable succès ces dernières semaines, met en scène Jaber, Jordanien et fier de l’être, et Zarifeh, son épouse, une Palestinienne dotée d’une forte personnalité.
Pour son auteur, Kamel Nuseirat, «Ni Est, ni Ouest» est la première pièce à s’attaquer au tabou que constituent les relations difficiles entre le royaume et l’importante communauté palestinienne qui y vit.
Il n’existe pas de statistiques officielles sur le nombre de Jordaniens d’origine palestinienne vivant dans le pays mais, selon des experts, ils représentent une part importante des six millions de Jordaniens.
Le nombre de réfugiés palestiniens, qui n’ont pas la nationalité jordanienne, est par ailleurs estimé à deux millions par l’ONU.

«La société jordanienne est divisée. Je peux fièrement dire que j’ai brisé ce tabou grâce au Printemps arabe» qui a fait tomber le mur de la peur dans la région après des décennies de dictature, indique M. Nuseirat.
«Beaucoup de responsables ont assisté à la représentation et ont applaudi. Je pense qu’ils ont reçu

Lire la suite (Source) >>

Actualité au Maroc